Trois principales compagnies aériennes chinoises réclament des indemnités à Boeing

Mardi 21 mai, China Eastern Airlines a réclamé des indemnités à Boeing pour l'immobilisation du 737 MAX et les reports de ses livraisons. L'entreprise a été suivie par deux autres des plus grandes compagnies aériennes chinoises, Air China et China Southern Airlines.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Trois principales compagnies aériennes chinoises réclament des indemnités à Boeing
La Chine a été le premier pays à ordonner l'immobilisation des 737 MAX après la chute, le 10 mars, d'un appareil d'Ethiopian Airlines. /Photo prise le 21 mars 2019/REUTERS/Lindsey Wasson

Les trois plus grandes compagnies aériennes chinoises ont demandé une indemnisation à Boeing en raison des pertes subies du fait de l'immobilisation du 737 MAX et du report des livraisons de l'appareil. L'avion de Boeing est cloué au sol après son implication dans deux accidents mortels en moins de cinq mois. China Eastern Airlines a entrepris cette démarche mardi 21 mai, suivi par Air China et China Southern Airlines.

La Chine, premier pays à immobiliser le 737 MAX

La Chine a été le premier pays à ordonner l'immobilisation des 737 MAX après la chute, le 10 mars, d'un appareil d'Ethiopian Airlines. Le 29 octobre, un 737 MAX de la compagnie indonésienne Lion Air s'était abîmé en mer de Java. Ces deux catastrophes ont fait près de 350 morts au total.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Dans les deux cas, le logiciel anti-décrochage MCAS de l'avion a été mis en cause. Le 16 mai, Boeing a dit avoir achevé la mise à jour logicielle de ses appareils.

Une course contre la montre à venir pour réintégrer le 737 MAX

La Federal Aviation Administration (FAA), l'autorité américaine de l'aviation civile, va organiser jeudi 23 mai à Dallas (Texas) une réunion avec d'autres régulateurs au sujet du 737 MAX. Le même jour, l'Association internationale du transport aérien (Iata) réunira à Montréal les compagnies exploitant cet avion.

Quand les autorités mondiales de l'aviation civile auront donné leur feu vert à une reprise des vols du 737 MAX, les compagnies aériennes contraintes d'immobiliser ces avions depuis la mi-mars se lanceront dans une course contre la montre inédite pour les réintégrer rapidement dans leur flotte.

En plus des compagnies chinoises, d'autres transporteurs ont demandé des indemnités à Boeing en lien avec le 737 MAX, dont Turkish Airlines, United, Ryanair et Flydubai.

Avec Reuters (Stella Qiu et Brenda Goh, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS