Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Trois principales compagnies aériennes chinoises réclament des indemnités à Boeing

, , , ,

Publié le , mis à jour le 22/05/2019 À 10H04

Mardi 21 mai, China Eastern Airlines a réclamé des indemnités à Boeing pour l'immobilisation du 737 MAX et les reports de ses livraisons. L'entreprise a été suivie par deux autres des plus grandes compagnies aériennes chinoises, Air China et China Southern Airlines.

Trois principales compagnies aériennes chinoises réclament des indemnités à Boeing
La Chine a été le premier pays à ordonner l'immobilisation des 737 MAX après la chute, le 10 mars, d'un appareil d'Ethiopian Airlines. /Photo prise le 21 mars 2019/REUTERS/Lindsey Wasson
© Lindsey Wasson

Les trois plus grandes compagnies aériennes chinoises ont demandé une indemnisation à Boeing en raison des pertes subies du fait de l'immobilisation du 737 MAX et du report des livraisons de l'appareil. L'avion de Boeing est cloué au sol après son implication dans deux accidents mortels en moins de cinq mois. China Eastern Airlines a entrepris cette démarche mardi 21 mai, suivi par Air China et China Southern Airlines.

La Chine, premier pays à immobiliser le 737 MAX

La Chine a été le premier pays à ordonner l'immobilisation des 737 MAX après la chute, le 10 mars, d'un appareil d'Ethiopian Airlines. Le 29 octobre, un 737 MAX de la compagnie indonésienne Lion Air s'était abîmé en mer de Java. Ces deux catastrophes ont fait près de 350 morts au total.

Dans les deux cas, le logiciel anti-décrochage MCAS de l'avion a été mis en cause. Le 16 mai, Boeing a dit avoir achevé la mise à jour logicielle de ses appareils.

Une course contre la montre à venir pour réintégrer le 737 MAX

La Federal Aviation Administration (FAA), l'autorité américaine de l'aviation civile, va organiser jeudi 23 mai à Dallas (Texas) une réunion avec d'autres régulateurs au sujet du 737 MAX. Le même jour, l'Association internationale du transport aérien (Iata) réunira à Montréal les compagnies exploitant cet avion.

Quand les autorités mondiales de l'aviation civile auront donné leur feu vert à une reprise des vols du 737 MAX, les compagnies aériennes contraintes d'immobiliser ces avions depuis la mi-mars se lanceront dans une course contre la montre inédite pour les réintégrer rapidement dans leur flotte.

En plus des compagnies chinoises, d'autres transporteurs ont demandé des indemnités à Boeing en lien avec le 737 MAX, dont Turkish Airlines, United, Ryanair et Flydubai.

Avec Reuters (Stella Qiu et Brenda Goh, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle