Trois offres de reprise pour le spécialiste de la chimie fine Isochem

Les représentants des salariés d'Isochem ont reçu le 19 septembre trois offres de reprise fermes des repreneurs potentiels: PMC, Orgapharm et Palchem.

Partager
Trois offres de reprise pour le spécialiste de la chimie fine Isochem
Le site Isochem de Gennevilliers

Trois offres fermes de reprise ont été déposées pour Isochem, groupe français spécialisé dans la chimie fine, a expliqué à L'Usine Nouvelle un porte-parole du groupe. Les administrateurs judiciaires les ont transmis aujourd'hui 19 septembre aux représentants des salariés. "Ces trois offres représentent une grande partie des sites et des salariés. Elles sont à partir d'aujourd'hui en compétition, et elles peuvent encore s'améliorer".

Le groupe américain PMC propose de reprendre 215 salariés sur les 285. Orgapham, une filiale d'Axyntis, a déposé une offre avec une reprise de 174 emplois. Palchem promet, lui, de reprendre 140 salariés.

PMC et Orgapharm ont indiqué dans leur offre qu'ils maintiendraient les trois sites d'Isochem : le siège de Vert-le-Petit (Essonne) et les sites industriels de Gennevilliers (Hauts-de-Seine) et Pithiviers (Loiret). Palchem ne serait interessé que par deux de ces trois sites.

Pas d'offre de reprise pour le site isérois

Seul le site de l'Isère basée à Pont-de-Claix, ne bénéficie d'aucune offre de reprise. Ce site de 15 salariés a pour unique client le chimiste Vencorex, "qui pour l'instant ne s'est pas montré repreneur", précise le porte-parole. L'audience au tribunal de commerce d'Evry (Essonne) est prévue durant la deuxième quinzaine d'octobre.

Isochem a été placé en redressement judiciaire en juillet 2017. La situation de l'entreprise s'est assombrie au début de l'année 2017, alors que son principal client, l'américain Gilead, a mis fin soudainement à de nombreux et importants contrats, selon Isochem. Un scénario démenti par l'américain.

Fondée en 1974, la société Isochem était devenue en 1990 une filialle de la Société nationale des poudres et explosifs (SNPE). En 2010, elle a été rachetée par l'allemand Aurelius.

0 Commentaire

Trois offres de reprise pour le spécialiste de la chimie fine Isochem

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

ORGAPHARM

ISOCHEM

ISOCHEM

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS