Trois nouveaux repreneurs pour Heuliez

C’est officiel, ce sont maintenant trois repreneurs qui sont sur les rangs pour reprendre l’équipementier Heuliez actuellement en redressement judiciaire. L’un d’eux, Charles Mircher serait devenu le nouvel actionnaire majoritaire d’Heuliez.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Trois nouveaux repreneurs pour Heuliez

Enième rebondissement dans le triste feuilleton de la reprise d’Heuliez. Hier, un nouveau repreneur, Charles Mircher, aurait annoncé être devenu actionnaire majoritaire suite à une cession de titres par la société BKC. Cette reprise du capital de BKC se serait fait au travers de la holding XUL. Mieux , selon nos confrères de la Tribune, M. Mircher aurait déclaré avoir remis officiellement un plan de continuation d'activité pour Heuliez.

A ce nouvel entrant cité au conditionnel par le ministère de l’Industrie, s'ajoute officiellement le dépôt de dossiers de reprises conjoint par la société française BGI (Baelen de Gaillard Industries) et la société allemande ConEnergy. Selon le communiqué du ministère, « La société BGI reprendrait l’activité traditionnelle d’emboutissage d’Heuliez, tandis que la société allemande ConEnergy reprendrait pour sa part la partie véhicules électriques d’Heuliez » Troisième dossier, celui de rachat déposé par des fonds d’origine malaisienne Delamore and Owl, qui reprendrait l’ensemble de l’activité industrielle actuelle du groupe Heuliez. Trois nouveaux entrants que le ministre de l’Industrie, Christian Estrosi, déclare avoir reçu à leur demande.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Très prudent dans sa communication, le ministère de l’Industrie rappelle qu’il appartiendra au « Tribunal de commerce de Niort de se prononcer sur ces trois offres et de déterminer celle qui garantit au mieux l’avenir du site industriel d’Heuliez et de ses 600 salariés », mais l’Etat réitère sa proposition d’accompagner les projets de reprise « qui seraient sérieux sur le plan industriel et social et qui nécessiteraient un accompagnement financier ou technique de la part de l’Etat. »

Bientôt du concret pour les 600 salariés d’Heuliez ?

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS