Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Trois minutes avant l'apocalypse nucléaire... ou écologique

Ludovic Dupin

Publié le

L’horloge de l’apocalypse, créée en 1947 et qui marque le risque de l’humanité d’être annihilée par elle-même, a été avancée de deux minutes, à 23h57. Soit l’Armageddon moins 3. En cause, la prolifération nucléaire et la trop faible prise en compte du changement climatique.

Trois minutes avant l'apocalypse nucléaire... ou écologique © Bulletin of the Atomic Scientists

"Malgré des évolutions positives mais modestes dans le domaine du changement climatique, les efforts actuels sont tout à fait insuffisants pour empêcher un réchauffement catastrophique de la Terre". Tel est le verdict sans appel des responsables du Bulletin of Atomic Scientists de l’Université de Boston. Fort de ce constat, le 22 janvier, ils ont décidé d’avancer l’horloge de l’apocalypse de deux minutes, à 23H57, en guise d’alerte.

L’horloge de l’apocalypse est une horloge conceptuelle qui fixe à minuit la fin de l’humanité. Elle a été créée, en 1947, par d’anciens chercheurs du projet Manhattan, à l’origine de la première bombe atomique américaine. Régulièrement, cette horloge est avancée ou reculée pour refléter les dangers qui menacent l’humanité à cause de la course à l’armement nucléaire. En 1953, l’horloge avait atteint 23h58 alors que les Etats-Unis testaient leurs premières bombes à hydrogène. Elle avait été reculée à 23h43 en 1991, à l’occasion de la fin de la Guerre froide.

Echec politique

Depuis 2007, elle prend aussi en compte les divers périls écologiques encourus par la planète. A cette date, le bulletin indiquait : "Le changement climatique présente un défi urgent pour l’humanité. Des dommages causés aux écosystèmes sont déjà en cours : inondations, tempêtes destructrices, aggravation de la sécheresse et fonte des glaces polaires."

Aujourd’hui, l’analyse se veut encore plus pessimiste : "La non prise en compte du changement climatique, la modernisation des armes nucléaires et la croissance des arsenaux font peser un risque indéniable et extraordinaire sur l’espèce humaine. Les leaders mondiaux ont échoué à agir assez rapidement ou à une échelle suffisante pour protéger les citoyens d’une catastrophe potentielle. Ces échecs des dirigeants politiques mettent en danger chaque personne sur Terre."

Ludovic Dupin

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle