Trois choses que j'ai apprises de Kodak

Partager
Trois choses que j'ai apprises de Kodak

Pendant longtemps, Kodak a signifié photographie. Evoquer son nom suffisait à plonger votre interlocuteur dans un monde argentique fait de pellicules, d'ISO, de développement et d'appareils photo compacts. Ce n'est plus le cas aujourd'hui. Kodak, l'une des plus belles marques du monde et une icône de l'industrie américaine, n'est plus synonyme de réussite mais de déclin. Faute d'avoir su négocié le virage numérique, elle vient de se placer sous la protection du régime des faillites américain...

On peut en pleurer et c'est sans doute ce que les nostalgiques feront. Ou méditer ce cas d'école pour en tirer quelques leçons. Que nous apprend la chute de l'empire Kodak ? Pour ma part, je retiens trois idées majeures.
1. Le succès ne se construit pas sur une gamme de produits mais sur une vision. L'entreprise, créée en 1880 par George Eastman, a d'abord bâti son succès sur une idée simple : la photo pour tous. L'invention de la pellicule souple (dès 1888) ou celle de l'Instamatic ne constituaient pas des buts en soi. Juste des outils au service de la vision professée par Georges Eastman. Vision que le slogan, adopté en 1889, "Pressez le bouton, nous nous occupons du reste", a extrêmement bien traduit. Il aurait d'ailleurs pu servir de clé de lecture aux dirigeants de Kodak lorsque la photo numérique réalisa ses premiers clichés.
2. Le danger, c'est la rente. Le problème de Kodak, ce n'était pas sa R&D mais ses pellicules. L'Américain disposait d'une capacité de recherche exceptionnelle comme le montre son portefeuille de plus de 11 000 brevets (pour la défense duquel il se bat encore). Preuve que ses ingénieurs étaient "dans le coup" ? Ils avaient inventé en 1975 le premier prototype d'appareil photo numérique. Mais, pour l'industriel qui avait bâti son succès et sa rentabilité sur la pellicule photo, il était difficile pour ne pas dire impossible de comprendre la portée de cette innovation. Promouvoir le numérique revenait à tuer la poule aux œufs d'or : les pellicules photographiques et tout l'écosystème de développement qui va autour.
3. L'innovation est absolue. On l'a vu, Kodak avait la capacité de devenir un acteur majeur du numérique. Mais il ne décida de s'engager dans ce domaine qu'en 1999. Soit 24 ans après que ses ingénieurs aient inventé le premier appareil digital. C'est long, très long, et c'est sans doute ce qui fait que Kodak se retrouve aujourd'hui en faillite. Ses dirigeants, une fois digéré le choc digital, ont tardé à traduire radicalement la révolution technologique à l'œuvre dans leur gamme de produit. Ils tentèrent une dernière fois de réinventer la pellicule sur un mode numérique avec leur format APS. Sans succès. Kodak avait raté la place de leader. En s'enferrant dans la pellicule, il a raté aussi l'occasion de devenir un "succesfull follower" !

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Inspecteur Equipements sous Pression en Service (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 22/11/2022 - CDI - Saint-Paul-Trois-Châteaux

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

62 - Boulogne-sur-Mer

Démolition de bâtiments et de hangars à Capécure - Port de Commerce

DATE DE REPONSE 26/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS