Trois choses à savoir sur la nouvelle usine d'eau potable anti-attaque terroriste du Syndicat des eaux d'Ile-de-France

Déserté depuis 2002, l'usine de réservoir d'eau potable de Pantin, géré par le Sedif, connaît une seconde jeunesse. Réhabilité et entièrement modernisé, le site se présente comme ultra sûr et performant en cas d'attaque.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Trois choses à savoir sur la nouvelle usine d'eau potable anti-attaque terroriste du Syndicat des eaux d'Ile-de-France
Trois choses à savoir sur la nouvelle usine à puits anti-attaque terroriste du Sedif

Conçue pour fonctionner en cas d'attaque terroriste chimique, rien que ça. La nouvelle usine à puits et ses réservoirs du Syndicat des eaux d'Ile-de-France (Sedif) vient d'être inauguré vendredi 16 juin à Pantin, selon Le Parisien. Le site, entièrement rénové, est destiné à renforcer le dispositif d'"ultime secours" existant, en cas d'indisponibilité des équipements courants. Fermé depuis 2002, l'infrastructure a bénéficié de 16 millions d'euros de travaux, explique le quotidien. Ainsi, il devient opérationnel en cas d’inondation ou de panne électrique recensées dans les trois usines du Sedif situées en bord de Seine, de Marne et de l’Oise, ainsi qu'en cas d’attaque terroriste entraînant la pollution des eaux fluviales. Trois points pour bien comprendre son fonctionnement:

1- Protégé des attaques chimiques

Contrairement aux autres usines qui bordent les fleuves, celle de Pantin s’approvisionne en eaux souterraines, explique Le Parisien, ce qui protège du risque de pollution directe des cours d'eau. L’usine de Pantin est ainsi dotée de quatre puits qui remontent de l’eau à 100 m ou 800 m de profondeur.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

2- Sous haute surveillance

L'usine, étroitement surveillée, peut également fonctionner en autarcie des semaines durant. En effet, au titre des investissements réalisés, on retrouve des caméras de surveillance et un système qui détecte les intrusions. Par ailleurs, le site étant moins grand que la normale, il est plus facile à surveiller. Le site dispose d’un groupe électrogène fixe qui lui permettra de tenir plusieurs semaines en cas de coupure d’électricité.

3- A la carte

L'usine est opérationnelle sur demande. Ainsi le site pourra fournir spontanément cinq litres d’eau par jour et par habitant. Des tests sont en cours pour savoir à partir de combien de temps il est possible d'atteindre les 10 litres, le niveau exigé par la préfecture en cas d’urgence, précise le quotidien. Le surplus d’eau sera acheminé par camions dans des points stratégiques : écoles et hôpitaux.

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS