Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Trois bâtiments industriels financés en priorité par le "Loto du patrimoine" de Stéphane Bern

Sybille Aoudjhane

Publié le , mis à jour le 03/09/2018 À 07H28

Vu sur le web [ACTUALISÉ] Le 3 septembre, la Française des Jeux et la Fondation du patrimoine ont lancé un jeu à gratter pour financer l'entretien de monuments en péril. Dix-huit bâtiments aussi seront financés en priorité par les fonds récoltés lors d'un "loto du patrimoine". Trois édifices appartiennent au patrimoine industriel français. 

Trois bâtiments industriels financés en priorité par le Loto du patrimoine de Stéphane Bern
La rotonde de Montabon fait parti des 18 édifices sélectionnés par Stéphane Bern pour les restaurer en priorité.
© CC Wikimedia/E24000

Actualisation du 3 septembre : À partir du lundi 3 septembre, vous pouvez gratter pour le patrimoine. En partenariat avec la Française des Jeux, la Fondation du patrimoine a lancé un jeu à gratter au bénéfice de 270 édifices. Le ticket à 15 euros permettra aux joueurs de remporter jusqu'à 1,5 million d'euros. Le tirage d'un loto sera aussi effectué le 14 septembre, lors des Journées européennes du patrimoine. Les deux jeux devraient permettre à l'État de récolter 15 et 20 millions d’euros, selon le ministère de la Culture.

Dix-huit bâtiments seront financés en priorité par le "loto du patrimoine". En tout 270 bâtiments bénéficieront d’aides grâce à ces fonds récoltés, tandis que 2 000 se sont inscrits sur la plateforme de financement. Le Figaro a publié la liste des dix-huit bâtiments, trois d’entre eux appartiennent au patrimoine industriel.

Dans les Pays de la Loire, la rotonde de Montabon (Sarthe) est un rare vestige de pont tournant qui a "gardé un embranchement direct aux voies du réseau ferroviaire", selon Le Point. La Fondation du Patrimoine indique que le "site de la rotonde est l'un des seuls en France à présenter une configuration aussi proche de l'état d'origine et ayant gardé un embranchement direct aux voies du réseau national". En 1891, l'Etat fit édifier une rotonde dans cette région à l'intersection de deux lignes : Paris-Orléans et Paris-Bordeaux. "Abandonné en 1954, le site est resté sans fonction jusqu’en 2009, date à laquelle un particulier l’acquiert, le sauvant ainsi de la destruction programmée par la SNCF", ajoute la Fondation du Patrimoine. Le bâtiment semi-circulaire de 2 500 m2 comporte dix voies intérieures desservies par un pont tournant de 24 mètres. Le montant des travaux de restauration s’élève à 155 000€.

L'industrie sucrière 

L’habitation de Bisdary, à Gourbeyre en Guadeloupe, est une ancienne demeure de Jésuites ayant créé une sucrerie dans les bâtiments. Selon le Comité national pour la mémoire et l’histoire de l’esclavage, "la demeure de Bisdary s’étendait sur près de 250 hectares et comptait plus de 300 esclaves. Au nord du morne se trouvaient les bâtiments industriels et le village des esclaves." Depuis son acquisition en 1704, l’habitation a subi deux incendies et un ouragan. Selon les Monuments historiques, les vestiges d’une bonieferie ont été conservés.

Habitation de Bisdary en Guadeloupe © www.guadeloupe-tourisme.com

Toujours dans le patrimoine de l’industrie sucrière, la sucrerie Soulou à M’Tsangamouj à Mayotte figure aussi sur la liste. Le site du patrimoine industriel de Moyotte indique que le domaine de 400 hectares a été créé en 1856 mais a été détruit en 1898 à cause d’un cyclone. Le site comporte de nombreux instruments : "une chaudière à vapeur, un moteur à vapeur, un moulin à canne (démantelé), des hydroextracteurs, l'emplacement de la batterie de Gimart et une cheminée avec un grand carneau (souterrain)". Tout cela se trouve sur un terrain avec une maison de maître, un village ouvrier, proche de la mer où se trouvaient l’entrepôt et le quai de chargement en basalte.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle