Economie

Trois anciens dirigeants de Total condamnés

Publié le

Neuf ans après l'explosion de la raffinerie Total de la Mède (Bouches-du-Rhône), qui avait fait six morts parmi les ouvriers, trois anciens dirigeants du groupe ont été condamnés hier par le tribunal correctionnel d'Aix-en-Provence à des peines allant de 12 à 18 mois de prison avec sursis. Ils ont été reconnus coupables d'homicides et blessures involontaires.

Au total, ce sont sept salariés du groupe pétrolier qui ont écopé de peines allant de 4 à 18 mois de prison avec sursis et à des amendes comprises entre 2 500 et 4 500 euros.

Les experts avaient relevé de « nombreux manquements graves à la sécurité » et établi que l'accident était dû à la rupture « parfaitement prévisible » d'une canalisation corrodée, non contrôlée pendant 12 ans.

Patricia Laurent

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte