Trintech, pionnier du m-Commerce

Publié le

Dossier Créée par deux frères, Trintech est sorti du commerce physique et fait le choix d'Internet. Après la carte bancaire virtuelle, ils s'attaquent au commerce mobile.

Trintech, pionnier du m-Commerce

Sommaire du dossier

La sécurisation du commerce électronique via Internet ne suffisant pas à Trintech, cette société irlandaise se lance dans le m-Commerce, ou commerce via GSM. Les deux fondateurs ont réussi à convaincre Motorola d'intégrer leurs logiciels de sécurisation des paiements dans les téléphones mobiles de la marque dès cette année. Depuis 1986, John et Cyril McGuire n'en finissent pas de faire la " une " des journaux irlandais, spécialisés ou non. Axée à ses débuts dans les logiciels pour transactions électroniques entre banques et établissements financiers, Trintech a profité de l'informatisation des magasins pour y placer ses logiciels de paiement par carte bancaire et les lecteurs associés. La transition vers Internet était, dès lors, évidente. D'autant que, en 1995, la société développe les interfaces des systèmes de réservation des compagnies aériennes affiliées aux réseaux Amadeus et Galileo. " 40 % des transactions électroniques sur Internet échouent parce que les consommateurs en ont assez de remplir des formulaires ! ", explique Barry Nolan, directeur du marketing. C'est cette idée que Trintech creuse depuis maintenant cinq ans. Et Cyril et John McGuire se révèlent bien avisés d'avoir, dès le lancement des organismes de normalisation, adhéré et travaillé sur les nouveaux standards de paiement sécurisé sur Internet. En 1996, en Suède, Trintech procède à la première transaction européenne sur le Web sécurisée avec SSL (Secured Socket Layer), un algorithme de chiffrement développé par Netscape. Un an plus tard, elle implémente le protocole SET (Secured Electronic Transaction) pour Visa International, avant ses concurrents, et assure le premier paiement mondial sur le Web à cette norme. Mais, jusqu'en 1999, les logiciels de Trintech ne font qu'assurer le processus d'acceptation du paiement entre banques et marchands, et la sécurité des informations confiées par le client. " C'est alors que nous avons eu l'idée de l'ezCard ! " Les banques associent une carte " virtuelle " à la carte bancaire de leur client. Elles disposent de toutes les informations nécessaires à la logistique sur Internet. " L'utilisation est simple. Le client associe son compte bancaire à son ezCard. Il n'a plus qu'à télécharger un logiciel sur son micro-ordina- teur. Il lui suffit, pour payer, de faire glisser l'icône, toujours apparente dès qu'il est sur Internet, sur la page Web du commerçant. La transaction est parfaitement sûre : aucune information ne circule, sinon le nom de la banque et du client ! " L'entrée au Nasdaq et au Neuer Markt Mais Cyril et John McGuire, les deux millionnaires le plus prisés d'Irlande depuis que leur société a, le même jour, fait son entrée en Bourse au Nasdaq et sur son équivalent allemand, le Neuer Markt, s'intéressent déjà à l'avenir. Grâce au tournant Internet, Trintech est passée de 40 à 300 salariés, pour un chiffre d'affaires, en 1999, de plus de 24,5 millions d'euros. Mais il faut encore virer vers le monde de la téléphonie sans fil. " Il suffira de dire "acheter" ou "payer", et, via votre GSM, la banque effectuera le paiement et remplira tous les champs nécessaires pour que vos achats vous soient livrés ", s'enthousiasme Barry Nolan, en agitant son GSM déjà au format Wap (Wireless Application Protocol), qui lui permet de naviguer sur le Web. Pour le moment, aucune transaction n'a encore eu lieu, car aucune banque n'a implémenté le logiciel nécessaire. Mais la Deutsche Bank serait intéressée. Décidément, les Irlandais séduisent du Japon à l'Europe ! TRINTECH GROUP Dublin Activité Logiciels de paiement Chiffre d'affaires 1998 21,6 millions d'euros (141,6 millions de francs) Chiffre d'affaires 1993 1,3 million d'euros (8,5 millions de francs) Croissance 1993-1998 1 600 % Effectif : 190 personnes.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte