Trimestre meilleur que prévu pour Novartis grâce aux vaccins

Publié le

ZURICH (Reuters) - Novartis SA a confirmé ses objectifs pour 2010 après avoir publié des chiffres supérieurs aux attentes pour son premier trimestre.

Trimestre meilleur que prévu pour Novartis grâce aux vaccins © REUTERS

La croissance a été soutenue par sa division Vaccins et Diagnostiques, qui a enregistré un résultat d'exploitation de 839 millions de dollars (622 millions d'euros).

Les ventes ont été plus que quintuplées à 1,36 milliard de dollars dans le sillage de la fourniture de vaccins contre la pandémie de grippe A (H1N1) et d'adjuvants.

Le bénéfice net du groupe a progressé de 49% à 2,95 milliards de dollars, alors que les analystes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur 2,53 milliards. A taux de change constants, la hausse ressort à 41%.

Le résultat corrigé des effets spéciaux (core) s'est étoffé de 44% à 3,3 milliards et de 36% à taux constants, précise le laboratoire bâlois dans un communiqué.

Le bénéfice opérationnel s'est accru de moitié à 3,51 milliards, contre 2,35 milliards un an auparavant, dépassant là aussi le consensus de 2,9 milliards.

Le chiffre d'affaires a grimpé d'un quart à 12,13 milliards alors que les marchés en attendaient 11,5 milliards en moyenne. A taux constants, il ressort en hausse de 18%, ajoute Novartis.

Les ventes de la division Pharma ont été inférieures aux attentes avec une progression limitée à 13% et à 7% en monnaies locales à 7,29 milliards, après 6,43 milliards un an auparavant. Les analystes en attendaient toutefois 7,32 milliards.

Pour l'année en cours, Novartis confirme ses prévisions et dit tabler sur une croissance du chiffre d'affaires net dans le milieu de la fourchette à un chiffre, le tout à taux de change constants et hors acquisitions.

Novartis compte toujours améliorer sa marge d'exploitation "sous l'effet de l'expansion des activités et des gains continus de productivité".

Novartis a confirmé qu'il entendait finaliser au deuxième semestre le rachat de 52% du spécialiste américain de l'ophtalmologie Alcon. Sous réserve de l'approbation des autorités réglementaires, il en contrôlera dès lors 77%.

"En nous préparant à intégrer Alcon, qui constituera une nouvelle plateforme de croissance nous prenons un nouvel essor en 2010 et poursuivons sur la voie du succès", a estimé le directeur général Joseph Jimenez.

Ce dernier a ajouté lors d'une téléconférence que le groupe maintenait les termes de son offre pour les actionnaires minoritaires d'Alcon.

"Des chiffres excellents à presque tous les niveaux", estiment les analystes de la banque Wegelin, pour qui Novartis est "clairement le numéro deux européen de la branche derrière Roche".

Tero Weckroth chez Kepler Capital Markets s'étonne de son côté que le groupe n'ait que confirmé ses prévisions pour l'année en cours malgré un premier trimestre "époustouflant".

Pascal Schmuck, édité par Nicolas Delame

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte