[Tribune] Robotisation en entreprise : bienvenue dans l’ère du collaborateur augmenté ?

La numérisation forcée du travail depuis le début de la pandémie montre le rôle croissant des outils numériques dans la sphère professionnelle. Ce développement ne doit pas cacher qu'une part non négligeable du temps de travail reste occupée par des tâches qui pourraient être automatisées, explique la directrice France d'Abbyy Linda Ameur.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[Tribune] Robotisation en entreprise : bienvenue dans l’ère du collaborateur augmenté ?
Et si le développement du télétravail cachait l'essentiel.

La crise sanitaire a entraîné en quelques mois seulement l’équivalent de nombreuses années de transformation pour le monde du travail. Les entreprises ont été ainsi poussées à entreprendre des projets de digitalisation plus rapidement que prévu. Un chemin parsemé d’embûches qui n’a épargné ni les entreprises ni les employés ayant vu leur productivité être mise à rude épreuve par la collaboration à distance et le manque de motivation. Il appartient désormais aux chefs d'entreprise de soutenir leurs salariés en implémentant des processus efficaces pour alléger la charge de travail et la charge mentale. Mais comment s’assurer que les entreprises disposent des outils et ressources nécessaires pour faire face aux nouveaux défis imposés par les changements incrémentaux de la crise sanitaire ?

Optimisation des processus : un enjeu stratégique pour l’entreprise

Aujourd’hui, un tiers des travailleurs français admettent que les processus complexes rencontrés quotidiennement au travail les poussent à démissionner. Des difficultés qu’il faut prendre en compte afin d’améliorer l’espace de travail digital des collaborateurs. Certains processus non digitalisés, chronophages et complexes ont été plus sévèrement touchés par les changements liés à la crise sanitaire. C’est le cas par exemple des « onboardings », des réclamations clients ou encore des retours de marchandises dans les secteurs bancaire, de l’assurance ou encore du Retail.

Ces dits processus ont été entravés par l’avènement du télétravail massif, qui a causé des retards ou complications. Des faits frustrants pour les clients ainsi que pour les employés. En somme, malgré l’offre pléthorique de solutions digitales, 8 Français sur 10 rencontrent toujours des difficultés professionnelles quotidiennes qu’ils attribuent à la mauvaise qualité des processus de leur entreprise. Un constat inquiétant à l’heure où les compétences digitales des collaborateurs devraient leur permettre de tirer le meilleur d’eux-mêmes.

L'ère de la collaboration numérique et du digital workplace

Les Français consacrent en moyenne une à deux heures par jour à la réalisation de tâches automatisables. Ces missions à faible valeur ajoutée et souvent répétitives peuvent être supprimées du quotidien des collaborateurs grâce à l’intégration des nouveaux outils qui permettraient aux effectifs de libérer du temps pour se consacrer à la réalisation de tâches plus complexes ou stratégiques. Les assistants numériques et les outils qui composent l’espace de travail digitalisé du collaborateur peuvent ainsi effectuer des tâches administratives qui facilitent le quotidien. Les collaborateurs, mis en valeur par ces compétences digitales, apprécient particulièrement cette aide précieuse pour la collecte des données et la numérisation des documents. Ces technologies sont appréciées des Français, qui sont 58 % à vouloir les utiliser au quotidien pour gagner en efficacité et mieux collaborer. Cependant, pour les entreprises, les enjeux d’une automatisation fiable sont de taille. Il s'agit d'un investissement majeur en temps, en argent et en énergie pour toutes les personnes concernées par le processus.

Pour mener à bien cette transformation profonde de l’espace de travail ordinaire à l’environnement digitalisé qui va permettre de doter les collaborateurs des compétences numériques de demain, il est important avant toute chose, de mettre en place un processus clair et transparent. Il sera nécessaire pour les entreprises de dresser l’inventaire de toutes les ressources technologiques et qualités interpersonnelles des collaborateurs à disposition. Cette étape est cruciale afin de tirer le meilleur parti des assistants numériques en économisant des coûts inutiles et en optimisant au mieux les ressources et le temps des collaborateurs.

Linda Ameur, Directrice France, Abbyy

Les avis d'experts sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs et n'engagent en rien la rédaction de L'Usine Nouvelle.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS