[Tribune] Pour une production agile, il faut déjà savoir communiquer

Rendre sa production plus agile, c'est devenu l'objectif de nombreux industriels. Dans cette tribune d'expert, Frédéric Abitan, responsable de l'activité manufacturing Europe du Sud chez Autodesk, explique qu'avant de pouvoir parler d'agilité, il faut savoir changer les mentalités et mettre en place les canaux de communication nécessaires dans et en dehors de l'entreprise.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[Tribune] Pour une production agile, il faut déjà savoir communiquer
Qu’elle soit professionnelle ou personnelle, les bases d’une relation stable et solide reposent sur la communication. C’est la même chose pour le design et la fabrication. Chaque étape du processus nécessite d’être connectée de façon homogène. Lorsque les entreprises fusionnent entre elles, développent ou rachètent des produits, faire des affaires devient alors bien plus complexe. De la conception à la fabrication, une contrainte supplémentaire s’ajoute et accroît le besoin de flexibilité et d’une communication agile. Pour y répondre, les fabricants ont, jusqu’à présent, essayé de forcer les cycles de développement et les systèmes existants à s’adapter et à échanger entre eux. Mais ceci ne fonctionne pas, tout simplement.
Une bonne communication est la clef d’une production agile (agile manufacturing). A l’ère du tout connecté, il s’agit de quelque chose d’essentiel. Voyons comment les fabricants doivent trouver et suivre un fil conducteur.
Concevoir des produits dans un monde en constante évolution
La demande produit des consommateurs est de plus en plus imprévisible. Ils souhaitent des produits de meilleure qualité, livrés dans des délais bien plus rapides, le tout à un prix moindre qu’auparavant. Au final, fabriquer des produits à l’ère du tout connecté représente un réel défi à relever. Pour ce faire, les fabricants doivent innover pour apporter plus d’agilité dans leurs processus. Un choix qui s’inscrit pleinement dans le projet Industrie du Futur.
Chaque industriel dispose aujourd’hui de processus précis à suivre, de la demande initiale à l’étape de facturation. Alors que beaucoup d’entreprises pensent avoir la recette, la plupart d’entre elles vont suivre un schéma type composé de plusieurs étapes distinctes dans chacun des processus.
Pour importer l’agilité de l’ingénierie dans les processus, toutes ces étapes doivent se connecter entre elles de façon homogène. Il faut commencer par bâtir une plateforme qui puisse saisir toutes les exigences de la conception dès le début du projet et qui laisse suffisamment de temps pour corriger les erreurs. Ce processus est souvent pris en compte trop tardivement, si bien que les matériaux ont déjà été coupés. En commençant par poser un fil conducteur, le temps entre la commande et la production peut être considérablement réduit.
Faire tomber les barrières
Polypipe, fabricant de tuyaux en plastique, est une entreprise qui profite de cette approche de façon plus coordonnée. Souhaitant offrir à ses clients une solution complète de gestion de l’eau, il était essentiel que la connaissance et l’expertise puissent être facilement partagées entre les trois principales divisions de la société : Résidentiel, Commercial et Infrastructure. En combinant des formats de fichier compatibles à une approche standardisée du développement produit, des solutions de projet et de la fabrication, l’entreprise a pu éviter les redondances et réduire le gaspillage.
Comme l’a fait Polypipe, réduire les processus de production signifie que les fabricants auront plus de temps pour concevoir des machines plus intelligentes. C’est là que s’ouvre à nous une nouvelle ère passionnante : l’Internet des objets industriel. Les capteurs embarqués dans des machines permettent de récolter des données pendant que la machine fonctionne, de précieuses informations qui peuvent être communiquées directement dans le cycle de vie du produit.
Rester connecté à l’utilisateur
Ailleurs, des fabricants consacrent du temps à améliorer l’expérience utilisateur, non seulement pour répondre aux besoins des clients existants mais pour en trouver des nouveaux. Ainsi, en réduisant les coûts de production, ils bénéficieront d’encore plus de capital à réinvestir dans les projets qui en ont le plus besoin.
Dans un secteur manufacturier de plus en plus complexe, il faut investir dès maintenant dans une conception agile si les entreprises veulent créer des produits et des services connectés qui répondent aux besoins des consommateurs. Pour autant, il ne s’agit pas de dire que les fabricants doivent totalement révolutionner leur façon de faire. Au lieu de cela, ils devraient revoir et ajuster leurs processus à intervalles réguliers de manière à s’adapter progressivement à l’Industrie du Futur (Future of Making Things), une nouvelle façon de concevoir et de créer.

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS