[Tribune] La chaleur fatale des eaux usées, une énergie renouvelable négligée sous les pavés

Les villes disposent d’une ressource d’énergie renouvelable négligée en France : la chaleur fatale des eaux usées. Pourtant, rapellent Thierry Martin et Aurélie Gaudillère, co-fondateurs d’Enerlis, la chaleur renouvelable reste le parent pauvre de la transition énergétique.

Partager
[Tribune] La chaleur fatale des eaux usées, une énergie renouvelable négligée sous les pavés
Le principe consiste à capter la chaleur de l’eau évacuée dans nos égouts, pour la restituer à l’aide d’un échangeur (détail ici de celui de Thassalia, d'Engie à Marseille) de faible dimension au cœur des bureaux et des logements.

La France s’apprête à entrer dans la phase active de sa transition énergétique. Pour des motifs liés à la préservation de la planète, mais aussi pour des raisons de souveraineté et de sécurité, il nous est devenu essentiel de réduire notre dépendance aux énergies fossiles. La refonte de notre modèle énergétique est désormais indispensable.

Les énergies renouvelables sont ainsi devenues aussi importantes pour assurer notre indépendance que pour nous prémunir des augmentations annoncées du coût des énergies carbonées. Si les éoliennes et le photovoltaïque sont devenus très visibles, il existe également, sous nos pieds, des ressources insoupçonnées et encore inexploitées.

Une énergie prisée en Hongrie et en Suisse

La récupération de l’énergie fatale dispersée dans les eaux usées n’est rien d’autre que l’application du circuit court à la production énergétique. Une énergie jusque-là négligée est alors utilisée pour produire celle nécessaire au chauffage ou au refroidissement de bâtiments, d’immeubles ou de quartiers. Éprouvé dans de nombreux pays comme la Hongrie ou la Suisse (avec plus de 300 000 logements chauffés), le principe consiste à capter la chaleur de l’eau évacuée dans nos égouts, pour la restituer à l’aide d’un échangeur de faible dimension au cœur des bureaux et des logements. Selon Suissénergie, le potentiel total d’énergie ainsi récupérée représenterait 12 % de la consommation en eau chaude du pays. A l’échelle de la France, c’est un potentiel de 2,4 millions de foyers qui pourrait être concerné.

Alternative à la géothermie

Avec des puissances comprises entre 1 et 8 MW, les centrales de valorisation des eaux usées comblent jusqu’à 100 % des besoins en énergie fossile des bâtiments. Facile à mettre en œuvre, moins contraignante que la géothermie par exemple, cette technologie robuste et d’un entretien aussi simple qu’économique présente l’un des meilleurs retours sur investissement du marché.

Enfin, couplées à des sources intermittentes photovoltaïques, ces installations permettent de tendre vers l’autonomie énergétique des bâtiments, présentant, de ce fait, un intérêt considérable pour les activités tertiaires : entreprises, hôpitaux, établissements scolaires, piscines, gymnases et autres équipements publics.

Malgré ses atouts indéniables, la chaleur renouvelable reste le parent pauvre de la transition énergétique dans notre pays, comme le déplorait dernièrement la Cour des Comptes. Une marginalisation en passe de s’achever, devant l’intérêt croissant que lui manifestent, aujourd’hui, les grands acteurs de la filière, le ministère de la Transition Energétique, l’ADEME ainsi que de nombreux syndicats des eaux.

Thierry Martin et Aurélie Gaudillère - co-fondateurs d’Enerlis

Les avis d'experts sont publiés sous la responsabilité de leurs auteurs et n'engagent en rien la rédaction de L'Usine Nouvelle

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Energie et Matières premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

« Le roman permet d'aborder des sujets arides»

« Le roman permet d'aborder des sujets arides»

Nouveau

L'auteur Tom Connan a publié son deuxième roman «Pollution», un récit où se croisent les questions d'écologie, d'environnement, du numérique et du...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Energies renouvelables

Capteur solaire - CR 110

KIMO INSTRUMENTS

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Auditeur QSE (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Lille

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

07 - Joyeuse

Installation et maintenance de vidéoprotection sur la ville

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS