[TRIBUNE] Depuis 10 ans les Pôles de compétitivité conjuguent l’innovation au mode collaboratif

L’innovation ouverte, oui, mais avec un minimum d’organisation. Dans cette tribune, Laurent Manach, directeur du pôle EMC2, montre comment les pôles de compétitivité créent du lien entre industriels, mais aussi entre les industriels, le monde académique et le monde des start-ups. Pour lui, les pôles de compétitivité, qui fêtent leurs dix ans ce mois-ci, sont les véritables chefs d’orchestre de l’open innovation.

Partager
[TRIBUNE] Depuis 10 ans les Pôles de compétitivité conjuguent l’innovation au mode collaboratif

L’innovation technologique a cessé d’être un acte individuel. Aujourd’hui, les grandes entreprises industrielles misent sur des pôles d’innovation où cohabitent des dizaines d’ingénieurs et de techniciens placés dans un environnement propice au brassage des idées et à l’émulation. De telles organisations se sont avérées efficaces en interne et il faut les étendre au-delà des murs de l’entreprise. Aujourd’hui, dans un contexte de moyens réduits, de complexité accrue, d’évolution technologique permanente, une entreprise ne peut pas vivre sans un réseau efficace et doit même se placer au cœur de son écosystème. La capacité à collaborer dans une démarche d’innovation ouverte, devient, dès lors, le nerf de la guerre.

Les pôles comme accélérateurs d'innovation
L’open innovation, c’est admis, fonctionne comme un catalyseur d’idées. Mais au-delà de l’idéation, elle est, dans la phase de mise en œuvre, un puissant accélérateur. Accélérateur pour l’acquisition des technologies, au sein d’un secteur industriel et parfois au-delà. Accélérateur pour la diffusion des innovations jusqu’à leur mise sur le marché. Accélérateur d’investissement car la mise en commun, voire la mutualisation, offre aussi de forts effets de leviers financiers. Pour les entreprises industrielles, l’open innovation constitue un premier pas vers l’économie du partage, celui qui consiste à se l’approprier pour ne pas la redouter.

Mais l’open innovation n’est pas l’auberge espagnole… Et l’un des enjeux consiste à organiser l’action ! C’est ce que font depuis 10 ans maintenant les Pôles de compétitivité en mettant en contact des acteurs variés, complémentaires, en facilitant l’émergence de projets, en structurant la collaboration. Constitués en association, les Pôles offrent un cadre sécurisant et jouent un rôle de tiers de confiance. Ils ont démontré, avant même que l’on parle d’open innovation, qu’il est possible de multiplier les interactions en dehors des frontières de l’entreprise non seulement de façon compatible avec les marchés et l’environnement concurrentiel mais aussi en gérant habilement les questions de confidentialité, la nécessité de se dévoiler un peu pour recevoir en échange tout en préservant les principes de la propriété intellectuelle.

Vers toujours plus d'ouverture
Il faut encore aller plus loin. Nous devons faire fructifier ces acquis, continuer à faire évoluer nos modes de pensées et d’actions pour faire des écosystèmes de pôle de véritables communautés d’open innovation. Cela passe sans doute par l’affirmation d’initiatives plus globales, qui embrassent les Pôles mais aussi d’autres structures, de type universitaires, clusters, plateformes technologiques… C’est ainsi que l’action du Pôle EMC2 trouve son prolongement dans la Jules Verne Manufacturing Valley.

Cette dernière concentre un ensemble d’outils et de services axé sur la collaboration pour permettre aux entreprise de partager du capital industriel et intellectuel, de s’enrichir des expériences des autres, et de s’inscrire dans une logique d’intelligence collective et de fertilisation croisée qui dépasse le cadre même de l’innovation ouverte. Ainsi, les interactions avec les clients, les concurrents, les fournisseurs, les laboratoires, les écoles, les étudiants… sont autant de sources d’inspiration et de mise en œuvre de nouveaux modèles, leviers de différenciation et de création de valeur.


L’innovation repensée via le filtre de l’intelligence collective s’appuyant sur une communauté de partage, de coopération et d’inspiration n’est peut-être pas une révolution… mais elle y ressemble ! Elle est tout cas indissociable des défis portés par l’industrie du futur et de la compétitivité de nos entreprises.


Laurent Manach, directeur du pôle de compétitivité EMC2

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé d'Affaires Conformité Machines (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Foy la Grande

Remplacement du système sécurité incendie du collège Elie Faure

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS