Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[TRIBUNE] Comment ne pas être un décideur frappé d’obsolescence (1/2)

Publié le

L’exercice du leadership est remis en cause par la transformation digitale, analyse Christophe Perilhou, directeur de l’activité "sur-mesure" du groupe Cegos. Ses conseils pratiques pour ne pas passer à côté des changements en cours.

[TRIBUNE] Comment ne pas être un décideur frappé d’obsolescence (1/2) © Victor1558 - Flickr - C.C.

Une organisation est à l’image des leaders qui la composent. La plupart des leaders d’aujourd’hui ont été "construits" entre 1980 et 2000 et s’appuient sur un socle de certitudes qui oriente les décisions et actions, tant en termes de stratégie, de gestion opérationnelle, de commerce que de management des personnes. Or, la transformation digitale réinterroge en profondeur le leadership. Elle constitue la donne structurante d’un monde VUCA (Volatile, Incertain, Complexe et Ambigüe) qui nécessite de nouvelles approches, de nouvelles réponses et donc de nouveaux leaders. Pour autant, avons-nous changé nos grilles de lecture lorsqu’il faut recruter, promouvoir ou encore développer les leaders de demain ?

Le risque d’obsolescence existe pour toute entreprise et aussi pour les leaders. La concurrence est féroce et souvent imprévisible. Chaque jour naissent des acteurs susceptibles de capter de la valeur dans votre filière en faisant votre job mieux et autrement que vous. Les secteurs touchés par la désintermédiation en savent quelque chose. Même les entreprises les plus robustes et les plus prospères ne sont pas à l’abri du décrochage. L’exemple Nokia est éloquent. La transformation digitale ne laissera que des miettes à ceux qui n’en comprennent pas les codes.

Voici quelques pratiques pour actualiser le leadership des décideurs à l’heure du digital.

1 – En permanence : apprenez à apprendre

Aujourd’hui, on a de plus en plus de données à traiter, et de moins en moins de certitudes ! A la quantité et la vitesse de l’information s’ajoute l’imprédictibilité des marchés. Cette nouvelle réalité nécessite de se synchroniser avec un environnement en mouvement permanent, d’en décoder les signaux faibles pour guider la prise de décision. Les dirigeants et leurs relais de direction doivent en quelque sorte devenir des apprenants permanents. Mais ils doivent aussi rendre leur entreprise apprenante.

Comment développer une culture de l’apprentissage continu ?

  • Organiser une veille permanente et y consacrer du temps en réunion de direction ;
  • Développer les activités d’apprentissage fondées sur les logiques d’intelligence collective : FabLabs, espaces de co-working ;
  • Mettre en place le reverse mentoring où les plus jeunes apprennent le digital aux séniors ;
  • Etre actif sur les médias sociaux pour lire, écouter, dialoguer, élargir son réseau, partager avec son équipe et des leaders d’opinion ;
  • Intégrer la question de la transformation digitale au plan de formation ;
  • Encourager l’initiative, l’expérimentation et le droit à l’erreur en réinterrogeant le système d’appréciation. A la logique de conformité, privilégiez la reconnaissance de la prise de risque.

2 – Ouvrez-vous

Pour reprendre le propos de Michel Serres, c’est la première fois dans l’histoire de l’humanité qu’un enfant de 12 ans en sait plus que son grand-père sur les éléments structurants de la société ! Nous sommes bien passés d’une société de la transmission à une société de l’information. Une société connectée dans laquelle la "techno" et les sciences de l’information mènent la danse. Or, les équipes de dirigeants sont souvent assez ethno-centrées et ancrées dans les certitudes d’un ancien monde, avec un risque important d’"angles morts de vision" sur le champ de la transformation digitale. Pour maîtriser ce risque, l’enjeu est d’injecter des composants d’ADN que l’on trouve dans les startups et chez les champions de l’innovation digitale.

Comment développer une culture de l’innovation digitale ?

  • Ouvrez votre board à toutes les ressources capables de vous aider à lire l’environnement avec de nouvelles paires de lunettes : des startupers, des pures players du digital ;
  • Organisez des learning expeditions auprès des leaders du digital pour comprendre leur modèle d’affaire, les outils et les compétences qu’ils mobilisent ;
  • Appuyez-vous sur vos "digital natives" en leur confiant des missions claires, par exemple  assurer une mise à jour en continu des capacités technologiques (data, applications, cloud services, plateforme).

 

A suivre, d’autres exemples de bonnes pratiques la semaine prochaine, avec la suite et fin de ce billet.

Pour aller plus loin, consulter le blog que Cegos consacre au management.

 

Christophe Perilhou, après sept années dans un cabinet de conseil en management et un passage dans l’industrie métallurgique et minière, dirige actuellement l’activité "sur-mesure" de Cegos en direction des entreprises. Il est l’un des contributeurs du blog que Cegos consacre aux enjeux du management.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle