Economie

Très cher intérim

,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Après le régime de chômage des intermittents du spectacle, c’est celui des intérimaires qui est critiqué. Le Medef souhaite d’ailleurs la suppression des deux. Le régime général est "largement excédentaire", comme le rappelle l’économiste Bruno Coquet. En 2012, la différence entre les cotisations et les prestations versées aux intérimaires avoisinait les 2 milliards d’euros. Toujours pour Bruno Coquet, "le régime de l’intérim fait qu’un employeur bénéficie de la flexibilité sans en payer le coût".
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte