Trench France supprime des postes mais veut investir dans son site de Saint-Louis

L’usine Trench de Saint-Louis (Haut-Rhin), filiale de Siemens, va se concentrer sur les "équipements de traversées" utilisés notamment sur les gros isolateurs électriques. L’arrêt de l’activité de réducteurs de mesure va entraîner 87 suppressions de postes entre 2017 et 2018. Pour autant, la focalisation de l’usine sur un métier unique va générer des investissements dont le montant n’est pas connu, afin de doubler la production d’ici trois ans.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Trench France supprime des postes mais veut investir dans son site de Saint-Louis
Trench France fabrique des équipements pour les transformateurs électriques.

La filiale de Siemens Trench, basée à Saint-Louis (Haut-Rhin), va appliquer la stratégie de sa maison-mère : une usine, un produit. L’activité des réducteurs de mesure, jugée la moins rentable, va rejoindre un site italien déjà spécialisé sur ce produit. Ce transfert va entraîner 87 suppressions de postes sur le site alsacien entre 2017 et 2018. Dans le même temps, Siemens prévoit d’investir pour doubler d’ici trois ans la production d’équipements de traversée, composants utilisés sur les gros isolateurs électriques. Le montant de l’investissement n’est pas encore connu, ni ses éventuelles conséquences sur l’emploi. Trench Saint-Louis a réalisé en 2015, 86,5 millions d’euros de chiffre d’affaires, dont 78 % à l’export, et emploie 236 salariés.

Le plan social qui va conduire aux suppressions d’emplois est en négociation avec les instances représentatives du personnel. La direction du site joue donc la discrétion pour éviter de tendre le climat social, déjà compliqué après l’annonce des 87 suppressions de postes le 15 février. "Pour le moment, le nombre de licenciements n’est pas connu. Seule certitude, ils seront échelonnés entre 2017 et 2018", indique une source proche de la direction de l’usine.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Rentabiliser au maximum chaque usine

Selon cette même source, la volonté du groupe est de développer le site de Saint-Louis tout en respectant la stratégie du groupe : "A chaque usine son métier. Au site italien les réducteurs de mesure, à nous les équipements de traversée, dans l’idée de rentabiliser au maximum chaque usine."

Le groupe compte également développer ses ventes, notamment en renforçant le grand export vers les Etats-Unis et des pays d'Asie du Sud. Entre départs annoncés et perspective de marchés nouveaux, Trench Saint-Louis traverse une phase paradoxale.

Didier Bonnet

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS