Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

TREDI / AFE METALPour collecter et traiter piles et boues

Publié le

Les entreprises citées

TREDI / AFE METAL

Pour collecter et traiter piles et boues



L'un est rodé pour la partie amont de la filière. L'autre est devenu un spécialiste du côté aval. Rien de plus facile, dès lors, pour Tredi et Afe Métal, de joindre les deux bouts. Ensemble, les deux sociétés ont décidé d'offrir une filière intégrée de traitement des piles usagées et des boues d'usinage. Ils ont créé début novembre la société Valdi. Pour l'instant, Afe Métal détient les trois quarts de son capital. " Mais l'objectif est, à terme, de parvenir à la parité totale ", expose Isabelle Sternat, responsable communication du groupe Afe. Que va apporter chacun des deux partenaires à la jeune entité, qui devrait générer d'ici à deux ans 50 millions de francs de chiffre d'affaires, avec une quarantaine de salariés ? D'un côté, Tredi, spécialiste des déchets industriels, met à la disposition son réseau national de collecte. Il suffit de composer un numéro vert pour qu'un lot de déchets à traiter soit dirigé vers la plate-forme de regroupement la plus proche. De l'autre côté, Afe Métal se charge de traiter ensuite une bonne partie des déchets collectés. Surprenant, pour un fondeur d'aciers spéciaux ? Non, lorsqu'on sait que, depuis quelques années, Afe Métal se diversifie dans le métier de l'environnement ! Tout d'abord, en 1994, la décharge qui recueillait ses propres déchets, à proximité de son site de Feurs, dans la Loire, a dû fermer. Afe Métal s'est alors lancé dans un programme européen Eurêka, pour recycler notamment ses sables de fonderie.

A Tredi la collecte, à Afe Métal le retraitement

Quelques années plus tard, l'entreprise jette aussi son dévolu sur les déchets des autres. L'objectif ? Utiliser l'un des fours de Feurs, rendu disponible, selon la société, grâce à des progrès de productivité. C'est alors qu'Afe Métal s'investit dans un programme européen Life Environnement pour adapter le four (d'une capacité de 3 000 à 40 000 tonnes par an selon le type de déchets traités) à sa nouvelle fonction. " Nous avons eu nos premiers contacts avec Afe Métal non pas pour traiter les piles, mais pour valoriser nos déchets de déchets, révèle Hugues Levasseur, directeur commercial de Tredi. Car il faut regarder de plus près ses déchets. Pour les éléments toxiques qu'ils renferment, mais aussi pour les métaux de grande valeur qu'ils contiennent. L'agroalimentaire, la métallurgie et la pharmacie rejettent par exemple de grandes quantités de cobalt qui finissent en décharge. " En matière de piles, Afe Métal ne valorise dans son four de Feurs que les alcalines et les salines, le plus gros du gisement. Les principaux constituants (fer, manganèse et zinc) sont extraits par fusion à 1 600 °C. Le ferro-manganèse servant par exemple à fabriquer des dents de godets pour les travaux publics. Mais, pour distinguer les piles alcalines et salines dans le flot de piles et accumulateurs de tout type qui parviennent à Tredi, un tri s'effectue à Saint-Quentin-Fallavier (Isère), à une centaine de kilomètres de Feurs, dans les installations de la Snam. Une nouvelle machine sépare les piles au mercure, les accumulateurs nickel-cadmium ou nickel métal-hydrure, qui prennent des voies de recyclage différentes. Quant au coût de la collecte et du traitement des piles et des boues d'usinage il peut varier de 8 à 20 francs le kilo.



Les deux partenaires

TREDI


Chiffre d'affaires : 778 millions de francs

Effectif : 865 salariés

Activité : traitement de déchets industriels

AFE METAL

Chiffre d'affaires : 750 millions de francs

Effectif : 1500 salariés

Activité : fonderie d'aciers spéciaux

USINE NOUVELLE N°2621

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle