Tréca inaugure sa nouvelle usine à Mer

250 matelas, 150 sommiers et une trentaine de têtes de lit. Voilà ce qui sort chaque jour des ateliers de la toute nouvelle unité de production de Tréca, à Mer (Loir-et-Cher), sur le parc d’activité des Portes de Chambord. Le site, inauguré hier, marque le grand retour de l’industrie du matelas dans le bassin mérois, douze ans après la fermeture de l’usine Epeda.

Partager
Tréca inaugure sa nouvelle usine à Mer
Tréca - Atelier dédié à la finition

Il aura suffi de 10 mois de travaux pour que le projet devienne réalité. Et pourtant, cette nouvelle usine flambant neuve, les salariés de TPS (Tréca, Pirelli, Sleepeezee) en rêvaient depuis bien longtemps. Jusque-là prisonniers d’un site de production obsolète et scindé en deux par la route nationale, les 160 ouvriers permanents du fabricant de matelas travaillent depuis le 9 janvier dans un atelier moderne et adapté aux ambitions du groupe Cauval.
« Nous avons profité du déménagement pour réinvestir dans tous les flux de production, explique Emmanuel Debard, le directeur industriel du site. Nous avons eu la chance de pouvoir construire l’outil d’abord, puis d’ériger les murs autour, et non pas l’inverse. » Il faut dire que la disposition du site balgencien rendait très compliquées les conditions de travail. « A Beaugency, la route qui traversait le site nous obligeait à nous servir de chariots élévateurs pour transférer les produits depuis l’atelier de production jusqu’au magasin produits finis. Ici tout est regroupé, d’une façon assez classique, mais bien plus opérationnelle et efficace, entre matières premières, production et produits finis. » L’usine ne compte désormais plus qu’un seul bâtiment de près de 19 000 mètres carrés, dont 8 000 consacrés au stockage de la matière première.

D’où l’immense satisfaction de Jérôme Maigret, secrétaire du comité d’entreprise et délégué syndical CGT de Tréca, pour qui « les deux sites ne sont même pas comparables. » Les conditions de travail non plus. « On passe d’un site qui datait de 1947 à un bâtiment qui sent encore le plâtre et la peinture, donc on ne peut être que satisfait des conditions de travail, commente le syndicaliste. Avant on avait des petits ateliers séparés, chacun était dans son coin, il pouvait y avoir jusqu’à 300-400 mètres d’écart entre les ateliers. »
Le site dispose notamment de convoyeurs avec des systèmes automatisés, qui permettent aux personnels de manipuler les matelas sans avoir à supporter les ports de charge. Pour Jérôme Maigret, « ce déménagement change tout en termes de production, et également en termes de sécurité pour les ouvriers, qui était devenue discutable à Beaugency. L’outil dont nous disposons nous permettra sans doute d’améliorer encore plus la situation ».

Après une refonte de la stratégie industrielle de Tréca voilà un an et demi, qui a permis au groupe de traverser la crise sans trop de remous, la direction voit encore plus grand pour l’usine de Mer. « Le site loir-et-chérien a pour vocation à monter en capacité dans les mois qui viennent », confirme Emmanuel Debard. Le directeur du site aimerait voir la production augmenter de 20 à 30 %, pour passer à une production quotidienne de 350 matelas. Une quatrième marque haut-de-gamme à forte notoriété devrait par ailleurs venir s’ajouter à Tréca, Pirelli et Sleepeezee dans un futur très proche.

Laura Heulard

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ORANO

Ingénieur Contrôle Commande F/H

ORANO - 09/12/2022 - CDI - La Hague

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

60 - Liancourt

Ravalement d'une maison de maître de 5 logements collectifs locatifs, rue des Arts et Métiers

DATE DE REPONSE 15/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS