Transports : Alstom prend de la vitesse en Russie

Partager

Alstom, présent sur le marché ferroviaire russe depuis 2007, avance ses pions. Le groupe français de transports et d'énergie a annoncé ce lundi son intention de prendre 25%, plus une action du fabricant russe TMH (Transmashholding), principal fournisseur des chemins de fer russes RZD, dans le cadre de la signature d'un partenariat stratégique.

Dans un premier temps, l'accord prévoit une coopération technique entre les deux entreprises puis une prise de participation d'Alstom au capital de THM à l'issue d'un audit (due diligence).

Un marché potentiel de 1 000 locomotives par an d'ici à 2030

Par ailleurs, les deux groupes vont créer une coentreprise dans le domaine des voitures à deux niveaux. Appelée THM-Alstom DV, elle sera détenue à 51% par TMH et à 49% par le groupe français. Selon un communiqué, cette nouvelle société a été créée pour répondre à un appel d'offres que lancera, courant octobre, l'opérateur russe RZD pour la fabrication de 1 210 voitures passagers à double niveau.

Si la coentreprise remporte l'appel d'offres, elle fabriquera ses trains en Russie, dans la région de Tver, au nord-ouest de Moscou. Destinés à parcourir de grandes distances, ces trains seront équipés de voitures tout confort (avec douches, couchettes, restaurants...). Ils relieront les villes de Saint-Pétersbourg, Moscou et Scotchi à une vitesse de 160km/h.

Enfin, dernier point de leur coopération, les deux entreprises envisagent de créer une plate-forme technique commune pour la fabrication de locomotives fret et passagers. Selon Alstom, le marché potentiel russe représente 1 000 locomotives par an jusqu'en 2030.

Carmela Riposa

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS