Transport-logistique

Partager


PREMIER PRIX

Transports Miller
Livrer dans l'urgence
En acheminant « en urgence » des produits n'importe où en Europe, le transporteur ardennais répond aux impératifs de juste à temps des industriels.


L'entreprise
Siège : Acy-Romance (Ardennes)
Actionnariat : 100 % François Miller
Marge nette 2001 : 6,56 %
Effectifs 2001 : 42 personnes

A l'heure où les groupes continuent leur offensive sur les petits et moyens transporteurs, les Transports Miller démontrent avec brio que l'on peut survivre sur le marché du transport routier et même y réussir en restant indépendant. En cinq ans, la PME a plus que quadruplé son chiffre d'affaires à 6,3 millions d'euros sans aucune opération de croissance externe. Une prouesse dans un secteur où les rachats sont monnaie courante.

Créée en 1979 par François Miller avec un seul camion, l'entreprise s'est cantonnée jusqu'en 1995 au transport traditionnel de lots de marchandises. « Un dimanche matin, en observant des Renault Express circuler sur l'autoroute, j'ai eu l'idée d'un service de transport à la carte, disponible sept jours sur sept et vingt-quatre heures sur vingt-quatre », raconte ce P-DG autodidacte.

Le concept est lancé avec quelques camions porteurs auprès de deux ou trois clients. Pour chaque transport, un camion est dédié avec le nombre néces-
saire de chauffeurs pour arriver, sans arrêts du véhicule, jusqu'à la destination finale. Une prestation qui assure au chargeur l'acheminement de ses produits dans les délais les plus courts, mais qui lui coûte jusqu'à quatre fois plus cher qu'un transport traditionnel.

Entre 1997 et 1998, le service de transport « urgent » des Transports Miller décolle. Equipementiers dans l'automobile, laboratoires pharmaceutiques et industriels de l'agroalimentaire se lancent dans la course contre la montre du juste à temps. Ils font appel aux prestataires spécialisés dans l'« urgent » de plus en plus massivement. « 2000 a été l'année de toutes les folies », commente François Miller. Avec plus d'une vingtaine de porteurs et 17 semi-remorques, l'entreprise ardennaise répond à la demande et double quasiment son chiffre d'affaires entre les exercices 2000 et 2001.

Cette frénésie s'arrête brutalement le 11 septembre 2001. « Nous conservons aujourd'hui notre fond de clientèle », précise le dirigeant. Un volume de trafic qui lui permet de maintenir à 40 % (contre 60 % il y a deux ans) la part de son chiffre d'affaires réalisé dans le transport en urgence. Le reste de l'activité est réalisé sur des liaisons régulières vers la région Provence-Alpes-Côte d'Azur et la Grande-Bretagne avec un réseau de clientèle régulier et la prestation de transports spéciaux (objets d'art, produits à très forte valeur ajoutée, etc.). Car, pour François Miller, la clef du succès réside dans la spécialisation et la différenciation des services offerts aux industriels.

Catherine MAIRET


LES AUTRES CHAMPIONS


DE 15 A 80 MILLIONS D'EUROS DE CHIFFRE D'AFFAIRES

Go Fast Transport
Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis)
Relier l'Algérie
Avec 95 % de son chiffre d'affaires réalisé sur le marché pétrolier, cet organisateur de transport assure trois liaisons hebdomadaires entre Paris et Hassi Messaoud (dans le sud de l'Algérie) pour le compte des plus grosses compagnies pétrolières mondiales. Propriétaire de 5 avions cargos avec sa compagnie aérienne Aigle Azur, le groupe Go Fast Transport développe depuis un an le transport
de voyageurs sur la ligne Paris-Alger.

Dirigeant : Arezki Idjerouidene
Actionnariat : 95 % du capital détenu par la famille d'Arezki Idjerouidene
Marge nette 2001 : 6,91 %
Effectifs 2001 : 17 salariés

Trans Cuisinier
Pérols-sur-Vézère (Corrèze)
Mutualiser les camions et les hommes
A l'heure où les offres de prestations globales se multiplient, Trans Cuisinier a choisi un métier simple : la traction de marchandises via la route, d'un point à un autre. Avec une centaine de lignes sur toute la France, le transporteur offre plus de flexibilité aux expressistes (DHL, Chronopost ou UPS) et met également à la disposition des grands groupes de transport un réservoir de matériels et d'hommes. Rachetée en avril 2002, l'entreprise devrait poursuivre sa croissance sur le marché du transport routier de ligne avec chauffeurs.
Dirigeant : Daniel Hedelin
Actionnariat : consortium de personnes privées (Daniel Hedelin et Patrick Lucas)
Marge nette 2001 : 5,35 %
Effectifs 2001 : 250 salariés


All Transports
Saint-Quentin-Fallavier (Isère)
Fidéliser sa clientèle sur des lignes régulières
Sur les dix plus importants clients d'All Transports, huit lui font confiance depuis plus de vingt ans. Créée en 1976, l'entreprise s'est spécialisée dans le groupage sur une trentaine de liaisons quotidiennes vers l'Italie, l'Espagne, le Portugal, la Grèce et les autres pays du pourtour méditerranéen. Très fortement positionné en région Rhône-Alpes, le transporteur s'est lancé à la conquête de l'Ile-de-France en 2000, en ouvrant une agence au Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis). Parce qu'une croissance interne maîtrisée vaut mieux qu'une acquisition ratée...
Dirigeant : Pierre-André Chappuis
Actionnariat : familial et privé
Marge nette 2001 : 5,92 %
Effectifs 2001 : 66 salariés



MOINS DE 15 MILLIONS D'EUROS DE CHIFFRE D'AFFAIRES

Chevrier Transports
Bonneville (Haute-Savoie)
Se concentrer vers l'Europe du Sud
En cinq ans, les liaisons vers la Grèce de lots complets ou partiels mises en place par Chevrier Transports se sont développées pour atteindre 25 % du chiffre d'affaires. En déménageant à proximité de l'autoroute du Mont-Blanc en 1998, l'entreprise s'est positionnée comme l'un des acteurs majeurs vers l'Europe du Sud et constitue, pour bon nombre de ses clients, une alternative aux aléas du fret ferroviaire.
Dirigeant : André Chevrier
Actionnariat : 100 % famille
Marge nette 2001 : 6,85 %
Effectifs 2001 : 80 salariés


Société Pagnot et Compagnie
Morteau (Doubs)
Se diversifier dans le transport maritime
Organisateur de transports internationaux, Pagnot et Compagnie a développé ses activités de transport aérien de lots, particulièrement dans le Sud-est asiatique, à Madagascar ou à l'Ile Maurice.
Son créneau : le transport des encours de production ou des produits à forte valeur ajoutée pour le compte de PME exigeantes sur la qualité et la sécurité du transport. Depuis deux ans, l'opérateur commercialise également une offre de transport maritime qui a « boosté » son chiffre d'affaires.
Dirigeant : Michel Malé
Actionnariat : Michel Malé majoritaire
Marge nette 2001 : 6,54 %
Effectifs 2001 : 50 salariés


Skipper Logistique
Livron (Drôme)
Miser sur les nouvelles technologies
Depuis cinq ans, Skipper Logistique a su se positionner sur le marché encombré de l'externalisation logistique. Son créneau : la préparation de commandes sur le petit colis qui représente 100 % de son chiffre d'affaires et pour laquelle l'entreprise a développé une expertise en interne. Sa différence : une informatique innovante (représentant un investissement soutenu) qui permet à l'entreprise de fournir des informations personnalisées en temps réel via le Web à ses clients.
Dirigeant : Fabien Jouvet
Actionnariat : 100% Fabien Jouvet
Marge nette 2001 : 11,05 %
Effectifs 2001 : 49 salariés


Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    AVRIL
ARTICLES LES PLUS LUS