Transport ferroviaireHONGKONG LANCE UN CHANTIER GIGANTESQUELe gouvernement de Hongkong présente aux Européens un vaste plan de développement ferroviaire, d'ici à 2016, de plus de 250 milliards de francs.

Publié le

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Transport ferroviaire

HONGKONG LANCE UN CHANTIER GIGANTESQUE

Le gouvernement de Hongkong présente aux Européens un vaste plan de développement ferroviaire, d'ici à 2016, de plus de 250 milliards de francs.



Le ministre des Transports de Hongkong, Nicholas Ng, était la semaine dernière à Paris pour présenter aux industriels français le plan de développement des infrastructures de transport lancé sur l'île. Le pays, territoire de seulement 1 000 kilomètres carrés, compte passer de 143 à plus de 250 kilomètres de voie ferrée en seize ans, pour un coût de plus de 250 milliards de francs. Ce programme de taille se partage en plusieurs phases, dont la première développée sur les cinq prochaines années. Plus de 187 milliards de francs seront alloués à six projets ferroviaires, des axes routiers et deux nouveaux ponts. Six autres projets ferroviaires, évalués à 80 milliards de francs, s'y ajouteront de 2005 à 2016.

200 kilomètres de voies à moderniser

Pour que " Hongkong devienne la plaque tournante des Européens en Asie ", l'extension ferroviaire est, selon le ministre, devenue indispensable. Ce qui implique la construction et la modernisation de 200 kilomètres de voies d'ici à 2006, pour 100 milliards de francs. Dans un premier temps, il s'agit de décongestionner le trafic d'automobiles sur l'île. Le but étant, d'ici à 2016, d'augmenter la part du transport urbain à 70 % du trafic de voyageurs (contre 50 % aujourd'hui), et celle de l'ensemble du transport ferroviaire à 45 % (30 % aujourd'hui). Ensuite, le projet permettra d'étendre le réseau vers la Chine du Sud, en particulier la zone économique de Shenzhen. Maître d'oeuvre de l'ensemble du projet, le gouvernement a confié la construction et la gestion de chacune des lignes aux deux compagnies locales : le MTR Corporation (MTRC) et la Kowloon-Canton Railway Corporation (KRC), respectivement les équivalents de la RATP et de la SNCF. Ces deux entreprises, qui ne seront pas privatisées, fourniront toute information sur ces projets ainsi que la liste des appels d'offres. Les infrastructures routières (une dizaine de chantiers pour plus de 7 milliards de francs), les deux ponts (5 kilomètres pour 10 milliards de francs) et les tunnels seront ouverts aux industriels chinois à hauteur de 9 % en volume, aux sociétés étrangères (15 %) et, pour le reste, aux entreprises locales. Si les Français se montrent plutôt attentistes, la France n'est pas la seule attendue. Le ministre et sa délégation arrivaient de Turin, en Italie, pour poursuivre vers la Grande-Bretagne et l'Allemagne. Hongkong veut faire connaître les opportunités d'affaires à toutes les entreprises européennes, et faire jouer ainsi la concurrence.



Où s'informer ?

Kowloon Canton Railway Corporation : www.kcrc.com

MTR Corporation : www.mtr.com.hk

Bureau des transports chargé de la stratégie du ferroviaire : www.info.gov.hk/tb/

Bureau des travaux (B-TP) : wwwwb.gov.hk

Département des autoroutes : www.hyd.gov.hk Tous ces sites sont en anglais

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte