Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Transition énergique : l’industrie au chevet du bâtiment

Olivier James , , , ,

Publié le

en couverture La transition énergétique est un formidable vecteur de croissance pour les industriels. La course à l’innovation est déjà engagée.

Transition énergique : l’industrie au chevet du bâtiment

"si on ne se différencie pas, on peut mourir." C’est, du moins, le credo du président de Velux France, Michel Langrand. Il traduit la prise de conscience du groupe danois, qui a investi 21 millions d’euros dans son usine de Feuquières-en-Vimeu (Somme). Velux commence la production d’une fenêtre de nouvelle génération, véritable cocktail d’innovations avec des performances thermiques et sonores inédites, une meilleure transmission lumineuse, une plus grande insonorisation, une légèreté accrue, une isolation améliorée et un système de commande électronique. "Cette fenêtre a nécessité cinq ans de développement, précise Michel Langrand. Nous avons, par exemple, acheté un brevet issu de l’aéronautique pour incorporer un film d’aluminium qui réduit le bruit de la pluie."

Un plan national

À l’instar de Velux, des industriels du bâtiment tentent de faire bouger les lignes dans un secteur connu pour son conservatisme. Ils n’ont guère le choix… Le bâtiment représente près de la moitié de la consommation énergétique du pays [lire page 26]. Alors que le secteur fait face à une forte contraction du marché, il doit aussi répondre à des exigences toujours plus nombreuses en termes de performances énergétiques des bâtiments. Exigences soulignées par le débat national sur la transition énergétique. Pour répondre à ces enjeux, le président de la République, François Hollande, a dévoilé, fin mars, un plan d’urgence pour le bâtiment. Une batterie de 20 mesures censées relancer la construction et inciter les ménages à rénover leurs logements.

Si les professionnels saluent un plan qui, selon eux, va dans le bon sens, ils restent sur leur faim. "Il faut aller plus vite dans le domaine de l’efficacité énergétique. On attend encore le “grand soir”, déplore Didier Ridoret, le président de la Fédération française du bâtiment (FFB). Sans ce choc national, je crains que les entreprises ne commencent à se lasser et qu’elles se détournent de ce marché." Sans attendre le sursaut d’un État dont les marges de manœuvre sont corsetées par le déficit public, nombre d’industriels montent au créneau. Leur mot d’ordre pour profiter de ce gigantesque marché : innover, faire la différence et aller chercher la croissance là où elle se trouve. En particulier dans la rénovation thermique de quelque 18 millions de logements anciens. "Si l’on mettait en œuvre la réglementation thermique 2012 dans tout le parc immobilier, on diminuerait probablement de 80% la consommation énergétique du secteur", estime Pierre-André de Chalendar, le PDG de Saint-Gobain [lire l’entretien page 28].

L’innovation à tout prix

"Le marché de l’isolation est en croissance de 1,6% sur les douze derniers mois. Ce n’est pas le cas dans tout le négoce de la construction", témoigne Jens S. Dupont, le directeur du marketing chez Knauf. Si le spécialiste de la plaque de plâtres tente d’améliorer en permanence les performances de son matériau historique, il n’hésite pas à sortir de son cœur de métier. Dans son centre de R & D alsacien, il travaille sur le panneau isolant sous vide et les aérogels de silice. Deux des matériaux les plus en vue dans le monde du bâtiment, en raison de leurs performances thermiques. "L’enjeu est de pouvoir industrialiser leur production à faible coût et de les rendre utilisables sur les chantiers, souligne Jens S. Dupont. Lorsque leur viabilité économique sera avérée, on s’y engouffrera !"

Le niveau de technicité de ces matériaux et le degré d’exigence des performances attendues incitent des acteurs de tous horizons à avancer leurs pions. En témoigne l’offensive des spécialistes des systèmes de contrôle énergétique, tels que Schneider Electric et Siemens. Mais des industriels issus d’univers encore plus éloignés viennent à la charge. C’est le cas du chimiste PCAS, qui se lancera dès 2014 dans la production d’aérogel de silice [lire page 28]. Même élan chez Total Refining & Chemicals, peu connu pour son implication dans le monde de l’habitat. "Nous entamons la production de polystyrène expansible gris performant pour l’isolation, explique Michel Cassart, le responsable de la division isolation de Total Refining & Chemicals. Nous avons dû investir pour reconvertir une ligne de production de polystyrène standard qui avait des capacités de production de 80 000 tonnes par an."

L’innovation ne s’arrête pas là ! Elle touche des domaines de plus en plus larges, des services au client au marketing en passant par les offres commerciales. "Nous organisons depuis la fin 2012 des séminaires de sensibilisation pour le marché de la rénovation dans les copropriétés qui concernent 9 millions de logements", affirme Stefano Millefiorini, expert en énergie chez Rockwool, un spécialiste des isolants à base de laine de roche. Knauf a lancé un logiciel conçu avec une SSII, afin d’aider les artisans à mettre en œuvre la Réglementation thermique 2012. Solutions globalisées, multiplicité des collaborations, budget de R & D en croissance… Sous la contrainte, le secteur fait preuve de vitalité. "Le monde du bâtiment change, assène Michel Langrand. Auparavant, nous recherchions des menuisiers et des couvreurs. Aujourd’hui, nous cherchons aussi des thermiciens, des psycho-acousticiens ou des spécialistes de l’énergie." Une mutation du secteur propice à attirer de nouveaux talents !

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle