Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Transition énergétique : les industriels se montrent plutôt satisfaits du projet de loi

, , , ,

Publié le

La ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, Ségolène Royal, a présenté ce mercredi 30 juillet son projet de loi sur la transition énergétique. Parmi les premières réactions, les fédérations du bâtiment et les syndicats des énergies renouvelables se montrent plutôt satisfaits. L'Union française de l'électricité a toutefois émis des doutes sur le rythme de baisse du nucléaire.

Transition énergétique : les industriels se montrent plutôt satisfaits du projet de loi © James Wheeler - Flickr - C.C.

Sommaire du dossier

S'ils restent prudents, les industriels se sont montrés dans l'ensemble satisfaits par les nombreuses mesures du projet de loi sur la transition énergétique présenté ce mercredi 30 juillet en Conseil des ministres par Ségolène Royal.

Bon point pour la rénovation énergétique des bâtiments

Interrogé par l'AFP, Jacques Chanut, président de la Fédération française du bâtiment (FFB), a notamment indiqué que le volet lié à la rénovation énergétique des bâtiments, qui comprend plusieurs mesures d'exonérations fiscales et d'aides au financement, représente un bon signal pour le secteur, permettant "aux entreprises de retrouver de l'activité et une visibilité". Il se félicite des "éléments concrets" comme le crédit d'impôt (CIDD) pour les particuliers ou les aides aux collectivités territoriales pour financer des travaux.

Des "objectifs ambitieux" pour les énergies renouvelables

Concernant l'augmentation de la part des énergies renouvelables (ENR) dans le mix énergétique français, la fédération France énergie éolienne (FEE) se dit dans un communiqué "largement satisfaite" du texte, saluant une ambition "forte" pour l'éolien.
Même son de cloche au Syndicat des énergies renouvelables (SER), où son président, Jean-Louis Bal, note "des objectifs ambitieux et rationnels" avec "un pilotage régulier" via la programmation pluriannuelle de l'énergie. Il s'interroge cependant sur les modalités concrètes du passage d'un système de tarifs de rachat de l'électricité produite par les renouvelables à un prix de marché avec une prime, proposé dans le projet de loi.

Un rythme de baisse du nucléaire "pas réaliste"

Jean-François Raux, directeur général de l'Union française de l'électricité (UFE), se dit lui "très inquiet sur le rythme de développement des ENR et de la baisse du nucléaire" qui ne lui semble "pas réaliste". En revanche, il se félicite de l'intégration dans la loi d'un objectif d'intensité énergétique (rapport entre la consommation d'énergie et le produit intérieur brut).
Autre regret pour les électriciens : le texte est peu disert sur la réduction de la part du pétrole dans le bouquet énergétique.

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Notre sélection : Les écoles d'ingénieurs, vivier préféré de l'industrie

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus