Transformation des entreprises : le temps de la résilience est venu

Les situations de crise, à l’instar de la pandémie de la Covid-19, obligent les entreprises à accélérer leur transformation. Pour avancer, elles n’ont d’autre choix que de gagner en résilience en inventant de nouveaux modes de collaboration fondés sur le partage de sens et de responsabilité. Ou quand l’engagement est vecteur de résultats !

Partager
Transformation des entreprises : le temps de la résilience est venu

Rentabilité immédiate ? Résilience ? La crise sanitaire actuelle a fait voler en éclats les certitudes et les référentiels de bon nombre d’organisations. À tel point qu’on assiste, aujourd’hui, à un lent mais irréversible glissement de valeurs. En effet, d’après le second baromètre publié par Sopra Steria Next, en partenariat avec Viavoice, Les Echos et Radio Classique, huit dirigeants sur dix estiment qu’ils doivent changer l’ordre de leurs priorités et mettre la résilience de leur organisation avant son efficience. Pour eux, intégrer l’incertitude n’est donc plus une option, mais un élément central dans le processus de prise de décision.

Entrer en résilience

La période actuelle de déconfinement est, sans aucun doute, une occasion unique de passer à l’action. Mais il ne suffit pas de le décréter. Encore faut-il éveiller la conscience collective de l’organisation et mobiliser les collaborateurs en interne. « Tout l’enjeu consiste à trouver le bon équilibre », rappelle Patrick Porte Partarrieu, directeur de la practice « business transformation » chez Sopra Steria Next, qui rassemble 300 consultants. « Être résilient, c’est être en capacité de se transformer, de se préparer aux évolutions de son environnement, souvent imprévisibles et de s’y adapter en permanence. » Ce qui suppose de pratiquer l’inclusion et d’instaurer un climat de confiance qui favorisera la motivation et l’engagement des équipes. « C’est toute l’organisation qui est impactée : la gouvernance, le management, les processus… Et pas uniquement le digital », souligne Sophie Léon, manager conseil chez Sopra Steria Next.

Quand l’organisation devient agile tout devient possible

Patrick Porte Partarrieu plaide pour une transformation à la fois structurelle mais également culturelle des organisations : « Face à l’incertitude, les organisations qui vont sortir du lot sont celles qui seront en capacité de s’adapter et de réinterroger leurs pratiques et leurs comportements. Plus d’adaptabilité va de pair avec plus de responsabilisation, plus de partage et plus d’éthique. » Un sentiment partagé par Sophie Léon, Manager conseil : « Pendant le confinement, toutes les organisations ont dû s’adapter au télétravail. La performance globale des collaborateurs n’a pas été altérée. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’ils ont fait preuve de coopération, d’initiative et d’esprit d’équipe. » Le management vertical a montré ses limites. « La question n’est pas de contrôler l’activité des télétravailleurs, mais de les accompagner pour relever ce défi et atteindre les objectifs fixés. »

Une question de sens et de valeurs

Aujourd’hui, l’agilité fait partie intégrante de notre ADN en tant que cabinet de conseil en transformation digitale. C’est même une culture commune. « On ne peut sensibiliser que lorsqu’on met soi-même en pratique », insiste Sophie Léon, qui a été initiée à ces nouvelles méthodes de travail depuis son arrivée en tant que consultante, il y a maintenant cinq ans. « Le parcours de chaque collaborateur se fait dans l’accompagnement et la bienveillance. Il y a des modules de formation dispensés à l’académie, mais on est aussi dans une logique de co-développement. On a des coachs opérationnels, des mentors… Le dialogue est constant, horizontal, qu’il s’agisse de problématiques clients ou de son parcours professionnel. C’est le travail d’équipe qui permet d’avancer et de se réaliser professionnellement. ».

Écouter pour mieux conseiller

Appliquée à des problématiques clients, la démarche prend alors tout son sens. « Les objectifs restent les mêmes », explique Patrick Porte Partarrieu. « C’est le chemin qui diffère. L’ambition, c’est de créer les conditions, chez nos clients, d’une dynamique d’amélioration continue propice à la mise en place des processus agiles. » Les exemples sont légion dans le digital comme dans des secteurs d’activité plus conventionnels. « Toutes les organisations n’ont pas le même degré de maturité. L’idée, c’est de construire step by step, atelier après atelier, de tester et d’apprendre jusqu’à ce que cette démarche Agile devienne quasi instinctive et que les collaborateurs soient en capacité d’anticiper et de résoudre eux-mêmes les problèmes auxquels l’entreprise sera confrontée. » Et Patrick Porte Partarrieu de conclure : « Partager les informations, décider de manière concertée, s’engager… Ce sont, désormais, des avantages décisifs ! »

85 % des dirigeants interrogés estiment qu’ils doivent placer le pouvoir de décision au niveau des équipes et favoriser la synchronisation inter-équipes pour assurer la pérennité de leur entreprise.

Contenu proposé par SOPRA STERIA NEXT

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS