Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Transalliance et Air liquide ouvrent une station multiénergies aux transporteurs

, , , ,

Publié le

Le groupe logistique luxembourgeois Transalliance, dont la direction France est basée à Nancy (Meurthe-et-Moselle), a inauguré le 21 juin sur sa plate-forme de Fléville-devant-Nancy (Meurthe-et-Moselle), une station de remplissage multiénergie présentée par son concepteur Air Liquide comme une première mondiale.

Transalliance et Air liquide ouvrent une station multiénergies aux transporteurs
Air liquide et Transalliance ouvrent une station multiénergies aux transporteurs.
© Air liquide

Les utilisateurs de la station multiénergies inaugurée le 21 juin par le transporteur Transalliance à Fléville-devant-Nancy (Meurthe-et-Moselle) n’y trouveront pas une goutte de gasoil, mais disposeront d’un mix de gaz tout à fait inédit. Présenté par son concepteur Air liquide comme une première moniale, le site propose du gaz naturel compressé, du gaz naturel liquide (version classique ou d’origine renouvelable) et de l’azote liquide pour le transport de caissons réfrigérés. Cette base d’azote maintient les cuves de gaz à 170 °, évitant ainsi l’évaporation lors de la distribution.

Pas de rentabilité particulière

Ouverte à tous les transporteurs ainsi qu’aux flottes professionnelles de véhicules, la station - dont Transalliance ne révèle pas le coût - effectuera entre 60 et 80 pleins par jour. "Nous n’avons pas réalisé d’étude de marché et n’escomptons pas de rentabilité particulière : nous sommes logisticiens et transporteurs, et non pas revendeurs de carburant. Nous restons dans la logique qui a conduit Transalliance à constituer la première flotte intégrant l’informatique embarquée dès les années 90 et nous inscrivons dans les principes de la COP 21", estime Alexandre Michel, PDG de l’entreprise (3 500 salariés, 560 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2015).

"Pour l’heure, l’autonomie d’un plein de gaz pour un poids lourd reste limité, mais un meilleur maillage du territoire ou des progrès technologiques permettront peut-être bientôt aux transporteurs de rouler plus propre", ajoute le dirigeant.

Le transporteur s’est déjà doté d’une station de remplissage de gaz dans le nord de la France et ouvrira en septembre prochain une station de gaz compressé à Reims (Marne).

Pascale Braun

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle