Traitement des cancers: Sanofi maintient la pression sur Medivation

Medivation, un laboratoire américain spécialisé dans les médicaments anti-cancéreux, a rejeté l'offre de rachat de Sanofi. Le géant pharmaceutique français ne compte pas abandonner pour autant cette transaction, qui pourrait s'élever à 9,3 milliards de dollars.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Traitement des cancers: Sanofi maintient la pression sur Medivation

Il a beau être numéro quatre mondial en termes de chiffre d'affaires, Sanofi a pris du retard dans la lutte contre le cancer. Dans cette course, ses concurrents Roche et Novartis ont pris une longueur d'avance et ont déployé des moyens colossaux. Quant à AstraZeneca et Bristol-Myers Squibb, ils sont en pointe dans l'immunothérapie.

Lire aussi Sanofi peut-il se faire une place dans la lutte contre le cancer ?

Ceci explique l'acharnement dont Sanofi a décidé de faire preuve à l'égard de l'américain Medivation, spécialiste de l'oncologie. Le français a annoncé, ce jeudi 28 avril, avoir envoyé une lettre dans laquelle il propose d'acquérir Medivation pour 52,50 dollars par action. Ceci représenterait une transaction en numéraire valorisée approximativement à 9,3 milliards de dollars. Une offre rejetée dès le 29 avril "unanimement" par le conseil d'administration de Medivation, qui la juge sous-évaluée.

Pas de quoi freiner Sanofi. "Malgré le refus aujourd'hui de Medivation d'entamer des discussions dans le cadre d'une transaction créatrice de valeur, Sanofi reste déterminé à poursuivre ce rapprochement et à engager le dialogue directement avec les actionnaires de Medivation", a réagi le groupe français, quelques minutes après la réponse de la start-up américaine.

Medivation développe actuellement des traitements à base d'enzalutamide pour traiter différents stades de cancers du sein et de la prostate. En 2012, Medivation et Astellas ont obtenu une autorisation de mise sur le marché pour le Xtandi, un produit pour le traitement du cancer de la prostate, le deuxième cancer le plus fréquent chez l'homme après le cancer du poumon.

"Rebâtir notre position en oncologie"

"En novembre, Sanofi a présenté une feuille de route à moyen terme qui prévoit notamment de rebâtir notre position en oncologie, l'une des plus importantes aires thérapeutiques du secteur et l'une de celles qui connaît le développement le plus rapide, a commenté Olivier Brandicourt, directeur général de Sanofi, dans un communiqué. Grâce à l'excellence des solutions de Medivation dans le cancer de la prostate, nous estimons qu'un rapprochement avec Medivation bénéficierait aux patients et, dans le même temps, créerait de la valeur pour les actionnaires des deux entreprises."

Un rapprochement financièrement attractif car il aurait un effet positif immédiat sur les résultats de Sanofi, et serait créateur de valeur pour ses actionnaires, plaide le laboratoire. "Bien qu'à ce stade, il n'y ait aucune certitude que cette proposition aboutira à une transaction, Sanofi est confiant dans sa capacité à mener à bien l'opération proposée et à obtenir toutes les approbations réglementaires requises."

Et pour convaincre Medivation, qui l'avait déjà éconduit quelques semaines plus tôt, Sanofi a relevé son prix d'achat. Il représente une prime de plus de 50% par rapport aux cours moyens pondérés des volumes échangés de l'action Medivation durant les deux mois précédant des rumeurs sur une offre d'acquisition.

Astrid Gouzik

Partager

NEWSLETTER Santé
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS