Trailor et Kaiser sous procédure de sauvegarde

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Trailor et Kaiser sous procédure de sauvegarde

Social. Les tribunaux de commerce de Nancy et de Briey (Meurthe et Moselle) ont placé, le 19 janvier, les sociétés Trailor à Lunéville et Kaiser à Longuyon, spécialisées dans la construction de véhicules industriels de transports, sous procédure de sauvegarde.
Cette disposition permet aux entreprises en difficultés financières d’apurer leurs dettes dans le cadre d’un plan de redressement accepté par le tribunal de commerce. Elle est utilisée préventivement au dépôt de bilan.

Cette décision intervient alors que les groupes TAI (Trailor Actm International) et BTK (Behm Titan Kaiser) auxquels elles appartiennent viennent d’annoncer être en négociation afin de se rapprocher et de constituer « le leader de la filière française de fabrication de véhicules industriels de transports ».
« D’ici au printemps prochain, nous devrions fusionner, après avoir engagé préalablement la consolidation de nos bilans respectifs », déclaraient les dirigeants de TAI et BTK.
« Depuis plusieurs mois, nous assistons à un déclin des commandes sur le territoire national, créant des tensions de trésorerie importantes pour l’ensemble des acteurs de notre secteur. Le projet industriel commun avec TAI permettra de faire émerger un acteur majeur disposant des moyens nécessaires », déclarait Emile Behm, président de BTK. Pour sa part, Eric Vaney, président de TAI, soulignait que ce projet d’union « permettra de mieux résister sur le plan national et de profiter des marchés exports plus épargnés par la crise ».

Créé en 2006, le groupe TAI, spécialisé dans la fabrication de citernes pour hydrocarbures, bennes en aluminium et porte-engins spéciaux, emploie 220 salariés sur ses sites de Lunéville (Meurthe-et-Moselle) et Montélimar (Drôme). Il a réalisé en 2011 un chiffre d’affaires de près de 20 millions d’euros. Il est contrôlé majoritairement, depuis 2008, par le fonds d’investissement Perceva Capital.
Le groupe familial BTK emploie 240 salariés sur trois sites (Thionville en Moselle, Longuyon en Meurthe-et-Moselle et Torcy en Saône-et-Loire) pour un chiffre d’affaires de l’ordre de 40 millions d’euros. Il est spécialisé dans la construction de remorques destinées au transport de marchandises et au BTP.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS