Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Trailor échappe provisoirement à la liquidation

, , , ,

Publié le

Le tribunal de commerce de Nancy a placé le constructeur de remorques Trailor en redressement judiciaire. Les dirigeants du site Lunévillois (Meurthe-et-Moselle) ont jusqu’au 25 juin pour présenter une offre de reprise.

Trailor échappe provisoirement à la liquidation © ACTM-Trailor

Maigre soulagement pour les 38 salariés de Trailor, qui redoutaient la liquidation de leur usine de semi-remorques basée à Lunéville (Meurthe-et-Moselle). Le tribunal de commerce de Nancy a prolongé de trois mois le redressement judiciaire de cette filiale du groupe Behm  international. Ses dirigeants ont jusqu’au 21 juin pour présenter des offres de reprise.

Annoncée en février 2012, la fusion de Trailor Actm International SA (TAI SA), basé à Montélimar dans la Drôme, et de Behm Titan Kaiser SA (BTK SA) implanté à Thionville (Moselle) pour constituer Behm International, devait faire redémarrer les cinq unités de production du groupe, qui totalisaient alors 350 salariés. Mais Trailor SA, affecté à la fabrication de citernes à hydrocarbures, souffre de la faiblesse des commandes et la recherche d’un repreneur s’annonce incertaine.

Pascale Braun

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle