Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Trafic aérien : 63 000 vols annulés et 150 millions d'euros de pertes par jour

Publié le

Dans un communiqué, l'Association internationale du transport aérien estime à 200 millons de dollars par jour la perte due aux fermetures des aéroports européens. Une somme sûrement en deça de la réalité.

Trafic aérien : 63 000 vols annulés et 150 millions d'euros de pertes par jour © REUTERS

Ce dimanche, les vols sont rares, seulement 4 000 contre environ 24 000 un dimanche normal, soit 84% de moins qu'un jour normal. En France, les aéroports du Sud-Ouest ont été fermés dans l'après-midi. Seul un vol Air France a pris l'air, mais à vide et pour évaluer le degré de contamination de l'air par le nuage de cendres issu du volcan Islandais et évaluer de nouveaux couloirs aériens à une plus basse altitude. Ce que confirmait ce matin sur RTL le secrétaire d'Etat aux Transports Dominique Bussereau: "On peut provisoirement peut-être faire baisser un certain nombre de niveaux pour un certain nombre de vols, en particulier des vols à courte distance sur le plan interne à l'Europe. C'est ce qu'on est en train de regarder ce matin" Une évaluation effectuée dans de nombreux pays européens en amont de la réunion extraordinaire des ministres des Transports qui se tiendra lundi...par visio-conférence.

Depuis jeudi dernier, 63 000 vols ont été annulés et chaque jour qui passe alourdit la facture pour les compagnies aériennes. Selon un communiqué de l’IATA, l’association internationale du transport aérien, le nuage qui continue de se propager coûte environ 200 millions de dollars (148 millions d’euros) quotidiennement aux transporteurs aériens en « chiffre d’affaires et impact financier ».

A ces pertes de revenus s’ajoutent, selon le communiqué,  «les coûts pour modifier les itinéraires de leurs appareils, prendre en charge des passagers et des appareils bloqués dans les différents aéroports».   Cette estimation est qualifiée de prudente par l’IATA. Pour les analystes, le coût final dépendra d’une part des demandes de remboursements de la part des clients – chaque report est une économie pour la compagnie aérienne -, et d’autre part de manière logique de la durée des perturbations.

Selon un analyste, le coût pour Air France – KLM serait d’environ 20 millions d’euros par jour. Un calcul réalisé en divisant le chiffre d’affaires par le nombre de jours d’exercice. Mais ces pertes devraient être rapidement comblées dès la reprise du trafic par un très fort taux de remplissage des avions.

Seule bonne nouvelle, il semblerait que l'intensité de l'éruption du volcan Eyjafjöll soit en baisse. Un signe positif, mais qui pourrait précéder une nouvelle explosion en préparation selon des sismologues islandais cités par l'AFP.

Dans l’intervalle il est possible de suivre le trafic aérien et l’avancée du nuage en temps réel sur le site radar virtuel et sur le compte Twitter d’Eurocontrol : http://twitter.com/eurocontrol

 

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle