Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

TPV Technology renoue avec les bénéfices mais sa télévision Philips reste dans le rouge

Ridha Loukil , , , ,

Publié le

Après trois années consécutives de pertes, le groupe hongkongais d’électronique TPV Technology, qui a racheté la télévision de Philips, renoue en 2016 avec les bénéfices. Mais sa télévision Philips reste toujours dans le rouge en dépit de la stabilisation des ventes.

TPV Technology renoue avec les bénéfices mais sa télévision Philips reste dans le rouge
Téléviseur LCD de TPV Technology vendu sous la marque Philips
© TP Vision

Les entreprises citées

C’est une année mitigée pour TPV Technology. Le groupe hongkongais d’électronique, qui a racheté en avril 2012 la télévision de Philips, termine 2016 avec un chiffre d’affaires en baisse de 11,3% à 9,8 milliards de dollars. Certes, après trois années consécutives dans le rouge, il passe au vert avec un bénéfice net de 38,5 millions de dollars, contre une perte nette de 31,3 millions de dollars en 2015. Mais son activité de télévision, qui représente 46% de son revenu total, reste déficitaire pour la quatrième année consécutive. Elle affiche une perte d’exploitation de 80 millions de dollars en 2016, contre 86 millions en 2015. En cause: encore et toujours la télévision Philips.

livraisons en hausse, chiffre d'affaires en baisse

Cette activité difficile, soumise à une forte concurrence de marques chinoises comme Hisense, Skyworth ou TCL, montre toutefois des signes de redressement. Sur un marché qui a reculé de 0,4% à 223 millions de téléviseurs en 2016 selon IHS Markit, TPV Technology a réussi à faire augmenter ses livraisons de 3,4% à 18,8 millions de pièces. De quoi prendre la quatrième place mondiale dans la production de télévision LCD avec 8,5% du marché, derrière les coréens Samsung Electronics (21,8%) et LG Electronics (12%) et le chinois TCL multimedia (8,9%).

Le hongkongais semble surtout en voie de stabiliser la télévision de Philips en perte de vitesse depuis son rachat en 2012. Après une chute 7,3% en 2015, les ventes n’ont décliné que 2,3% en 2016 à 5,1 millions d’unités. Mais le chiffre d’affaires correspondant s’est effondré de 12,6% à 1,4 milliard de dollars. C’est moins que le plongeon de 23,7% en 2015 et autant que le recul de 12,7% de toute la télévision du groupe. TPV Technology ne dévoile pas le déficit encaissé dans la télévision Philips. Déficit qui explique la persistance des pertes d’exploitation en 2016 de son activité télévision et la poursuite de son effort de restructuration pour un coût de 53 millions de dollars.

Erosion des prix de vente

TPV Technology vend les téléviseurs Philips partout sauf en Chine où il utilise ses propres marques AOC et Envision, et en Amérique du Nord où la marque Philips dans la télévision est opérée par le japonais Funai. Le groupe fabrique également des téléviseurs en sous-traitance pour d’autres marques internationales comme Vizio ou Westinghouse aux Etats-Unis. Il place ses espoirs dans la reprise du marché de la télévision où les livraisons, stimulées par l’évolution vers de plus grandes tailles et l’ultra haute définition, devraient augmenter pour atteindre les 244 millions de postes en 2018, selon les prévisions d’IHS Markit. Le groupe mise à la fois sur l’augmentation de ses livraisons et sur cette transition pour regonfler ses marges, pénalisées par l’érosion des prix de vente et la remontée des prix des écrans LCD depuis le troisième trimestre 2016.

Pour surmonter ses difficultés dans la télévision, le groupe hongkongais s’appuie sur ses moniteurs LCD, une activité qui résiste à la morosité du marché liée au déclin des PC depuis 5 ans. En 2016, il a écoulé 44,4 millions de moniteurs LCD, en hausse de 2,7%,  ce qui en fait de loin le leader du marché avec 35,4% de la production mondiale, devant le taiwanais Qisda (14,6%) et le coréen Samsung Electronics (10,3%). Là aussi, il n’échappe pas à l’érosion des prix à l’origine de la baisse de 5,3% du chiffre d’affaires à 4,6 milliards de dollars dans cette activité. Mais en améliorant le mix de produits et en contrôlant mieux les coûts, il parvient à regonfler ses marges.

Verdict en 2017

Dans la télévision comme dans les moniteurs, les perspectives s’annoncent difficiles et l’équation de la rentabilité compliquée. Il faudra attendre 2017 pour voir si l’effort de restructuration entamé par TPV Technology aura porté ses fruits.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle