TPF industrie relocalise la formulation de polyols en France

Seul fabricant français de systèmes polyuréthanes, TPF industrie inaugurait, le 29 juin dernier, sa nouvelle usine, un an après le lancement de la production. Focus sur ce groupe qui s'impose sur le marché de l'isolation.

Créée en 2019 et filiale du Groupe MGH (Mirbat Groupe Holding), TPF industrie est la seule entreprise française à formuler des polyols destinés aux polyuréthanes avec une production en France. MGH a investi 3,5 millions d'euros dans une nouvelle usine, inaugurée le 29 juin, à Noves (Bouches-du-Rhône). Cette usine occupe sept employés. « Nous pouvons produire 10 000 tonnes de polyols et 25 000 tonnes de polyuréthane par an », explique Jean-Michel Tognetti, président du groupe Mirbat, lors de l'inauguration. Entièrement automatisée, l'usine de 1 000 m² mise en service en mai 2020 permet de répondre à la demande des clients du groupe, spécialistes de l'isolation avec du polyuréthane projeté ou injecté. Elle possède en effet quatre mélangeurs pour formuler les polyols, en ajoutant notamment des agents gonflants, avant leur mélange avec un isocyanate pour fabriquer du polyuréthane. Le groupe est capable de proposer des formulations standard pour les entreprises de projection et aussi des formulations à façon, pour des volumes de 500 kg à 20 t. La création de cette usine a été soutenue par Bpifrance qui a estampillé le projet « French Fab ».

En France, l'isolation projetée représente 15 % du marché de l'isolation des sols. TPF a su s'imposer en conquérant près de la moitié de ce marché. Le groupe a également la volonté de s'étendre à l'international.

Le groupe réalise, pour sa première année, un bon départ, malgré quelques mois perturbés. En effet, explique Lionel Trouillet, responsable développement chez Mirbat, « en 2020, plusieurs usines productrices d'isocyanates en France se sont déclarées en force majeure. Cela a entraîné une baisse de l'offre au deuxième semestre 2020, et par conséquent, une augmentation des prix. Au premier semestre 2021, la pénurie d'isocyanate était toujours importante. Pour ne rien arranger, la Chine a fait du dumping sur les polyols, provoquant une autre pénurie ».

Vers une usine plus verte

Dans ses formulations, TPF utilise notamment des agents gonflants. Et le groupe prépare déjà le futur en travaillant sur des produits plus « verts ». « Comme agent gonflant pour notre polyuréthane, nous utilisons du HFO (HydroFluoro-Oléfines), au lieu du HFC (HydroFluoro-Carbures) qui sera interdit en 2023 dans toute industrie en Europe. Nous avons donc anticipé cette réglementation, et aujourd'hui, nos produits sont 100 % HFO », précise Rodolphe Bagot, responsable du développement de produits chez TPF industrie.

Les deux ingénieurs de R&D de TPF industrie, Cassandra Koenig et Antoine Gimenez, travaillent actuellement sur deux projets majeurs pour améliorer le cycle de vie de leurs produits. Le premier est la fabrication de polyols à partir d'isolants recyclés issus de chantier. « L'objectif est d'hydrolyser les déchets pour les réintroduire, à hauteur de 5 % à 10 %, dans le polyuréthane, au moment de la pulvérisation ou de l'injection » explique Cassandra Koenig. En parallèle, le groupe travaille en concertation avec les autres acteurs du secteur pour organiser la collecte des déchets des procédés utilisant du polyuréthane.

Même si, pour l'heure, TPF industrie se contente de formuler des polyols, il espère se tourner vers la fabrication, avec le deuxième projet porté par la R&D : la création d'un polyol 100 % biosourcé. La société a ainsi investi près d'un million d'euros pour mener ses recherches. Comme l'indique Jean-Michel Tognetti, « l'objectif est de lancer sur le marché, mi-2023, de nouveaux polyols biosourcés afin de faire baisser le bilan carbone de ces produits. Nous travaillons sur des matières végétales comme les huiles de noix de cajou, de colza ou de ricin et espérons valider une formulation à la fin 2021 ». Pour l'heure, le groupe utilise déjà des polyols biosourcés dans ses compositions. Comme dernière étape vers le développement durable, le groupe va installer près de 400 m2 de panneaux solaires sur son usine. ?

LES APPLICATIONS DU PU PROJETÉ

Les solutions polyuréthanes proposées par TPF industrie sont essentiellement utilisées comme isolants pour les sols, les murs et les toitures de bâtiments. Le polyuréthane est transporté par camion dans des cuves jusqu'au chantier. Le technicien doit s'équiper d'une combinaison intégrale, d'un masque et de lunettes pour réaliser la pose. Il actionne un « pistolet » qui dispose d'une chambre de mélange des deux constituants nécessaires à la fabrication du polyuréthane projeté (un polyol et un isocyanate). Les deux produits qui réagissent entre eux sont ensuite projetés sous pression vers la surface à isoler. La mousse de polyuréthane obtenue prend du volume, durcit et forme, selon le but recherché, une isolation thermique ou un enrobage des canalisations du sol.

TPF EN BREF

Octobre 2019 : Création de TPF industrie D'octobre 2020 à mai 2020 : Montage de l'installation de mélange (9 silos de 30 tonnes pour stocker la matière première et 4 mélangeurs) Mai 2020 : Lancement de la production

Sujets associés

NEWSLETTER Chimie

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

« Le roman permet d'aborder des sujets arides»

« Le roman permet d'aborder des sujets arides»

Nouveau

L'auteur Tom Connan a publié son deuxième roman «Pollution», un récit où se croisent les questions d'écologie, d'environnement, du numérique et du...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Auditeur QSE (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

92 - IN'LI

Mission d'assistance au suivi des contrats de maintenance des ascenseurs et portes automatiques de la société in'li

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS