Toyota veut chasser les terres rares (et chères) de ses moteurs électriques

Le constructeur japonais a dévoilé un aimant pour moteur constitué de beaucoup moins de métal rare. Il propose de remplacer le néodyme par d'autres matières moins chères et plus durables.

Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Toyota veut chasser les terres rares (et chères) de ses moteurs électriques
Moteur de Toyota Auris Hybride (photo d'illustration)

L'un des premiers sur l'hybride, désormais pleinement investi dans la course à l'électrique, Toyota cherche à se démarquer de la concurrence. Le constructeur automobile a annoncé mardi 20 février avoir développé "une technologie inédite", qui permettrait aux moteurs de ses futures voitures électriques d'être moins gourmands en métaux issus de terres rares. Le japonais a ainsi modifié le moteur à aimant permanent de ces véhicules pour qu'il utilise jusqu'à deux fois moins de néodyme, dans le but d'éviter les ruptures d'approvisionnement en terres rares originaires de Chine – notamment le jour où les producteurs chinois seront tenus de renforcer les normes environnementales, rapporte le quotidien japonais spécialisé Nikkei. Alors que les prévisions de Toyota anticipent une pénurie de néodyme en 2025.

Toyota assure avoir développé "le premier aimant à teneur réduite en néodyme, résistant à la chaleur". Les terres rares représentent près de 30 % des éléments des aimants utilisés pour les véhicules électriques et hybrides. La majeure partie desquelles est le néodyme. Une matière première qui aide les aimants à résister aux températures élevées générées par la conduite. Toyota a donc créé une nouvelle technologie qui remplace le néodyme par du cérium et du lanthane, métaux moins rares et relativement bon marché, mais qui ne diminue pas les performances des véhicules, assure-t-il. Partis avec l'eau du bain, le dysprosium et le terbium, deux éléments issus des terres rares particulièrement peu abondantes, ne feront pas partie du nouvel aimant.

5,5 millions d'hybrides et d'électriques pour 2030

Le constructeur automobile explore les technologies nécessaires pour produire en masse l'aimant, et cherche à entamer des discussions avec les fabricants d'aimants pour vendre ces pièces. Son objectif est de commercialiser les composants pour les moteurs à direction assistée au cours de la première moitié des années 2020 et pour les véhicules électriques d'ici dix ans, explique le journal économique.

La commercialisation d'aimants durables et abordables est essentielle à la stratégie de vente globale de Toyota. Le constructeur japonais vise les ventes de plus de 5,5 millions de véhicules utilisant des moteurs électriques d'ici à 2030 – soit la moitié des quelque 11 millions d'objectif total, avait déclaré le vice-président exécutif Shigeki Terashi en décembre dernier lors de la présentation de sa stratégie en matière d'automobiles "respectueuses de l'environnement", rappelle Le Nikkei. Les hybrides doivent représenter 4,5 millions de ces véhicules, tandis que les véhicules à pile à combustible entièrement électriques et à hydrogène doivent constituer le million restant.

0 Commentaire

Toyota veut chasser les terres rares (et chères) de ses moteurs électriques

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Matières Premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Nouveau

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Auto et économie circulaire

Auto et économie circulaire

Dans ce nouvel épisode du podcast La Fabrique, Julie Thoin-Bousquié revient sur la prise en compte des enjeux d'économie circulaire dans l'automobile. En toile de fond, l'impératif de...

Écouter cet épisode

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 06/12/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS