Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Toyota toujours numéro 1, mesures anti-terroristes, la fin du cloud souverain made in France… La revue de presse de l'industrie

Publié le

Toyota, numéro 1 du secteur automobile selon le quotidien japonais Nikkei, est talonné par l'allemand Volkswagen, le gouvernement veut mettre en place une série de mesures anti-terroristes notamment sur Internet, le cloud à la française enterré… Retrouvez l'essentiel de l'actualité de ce mardi 13 janvier dans la revue de presse de L'Usine Nouvelle.

Toyota toujours numéro 1, mesures anti-terroristes, la fin du cloud souverain made in France… La revue de presse de l'industrie © La Dépèche

Toyota toujours numéro 1… mais plus pour longtemps

Selon le quotidien économique Nikkei daté de ce mardi 13 janvier, Toyota trusterait en 2014 la première place du classement des meilleures ventes du secteur automobile. Le constructeur aurait écoulé plus de 10,2 millions de véhicules, mais refuse de confirmer ces chiffres. Dès 2015, il cèdera sa médaille d'or à Volkswagen, toujours selon le titre de presse.

Les Echos  confirme cette lutte au sommet : "Volkswagen lutte avec Toyota pour la première place mondiale", pointe le quotidien économique dans sa Une.

 

En tout juste 10 ans, le constructeur a doublé ses ventes mondiales, montre Les Echos dans une infographie publiée sur son site. Trois marques dépassent désormais le million d'unités au niveau mondial (Volkswagen, Audi, Skoda). "Ces progressions sont d'autant plus impressionnantes qu'elles ont été réalisées en pleine crise économique mondiale", explique Carlos Da Silva, analyste chez IHS cité par le quotidien.

 

Charlie Hebdo : et maintenant ?

La presse s'interroge ce mardi 13 janvier sur l'après Charlie Hebdo : que faire pour éviter que de pareils attentats ne se reproduisent ? A la Une des deux quotidiens régionaux Ouest-France et Sud Ouest figure le même gros titre : "Et maintenant ?" Et maintenant "le gouvernement, comme les membres de l'opposition, souhaitent améliorer les dispositifs de lutte contre le terrorisme", leur répond le site du Journal du Dimanche.

 

 

 

Les réseaux sociaux sont notamment dans le viseur du Premier ministre Manuel Valls. "Plusieurs milliers de messages faisant l’apologie du terrorisme sont gérés a posteriori sur les réseaux sociaux", souligne Les Echos. Des lois existent déjà pour lutter contre ce type de contenus, mais le gouvernement veut les renforcer.

Les journalistes de BFM Business s'interrogent sur le pourquoi du terrorisme en France. Pour Nicolas Doze, il a un lien avec l'absence de croissance : "Les phases de désendettement sont des phases d'appauvrissement. Ces phases d'appauvrissement sont des phases socialement compliquées. Quand vous n'avez aucun espoir civique [...], économique [...] et de société, vous allez chercher un sens à votre existence ailleurs", souligne-t-il dans la vidéo ci-dessous. 

La fin du cloud à la française

La Tribune revient sur l'annonce par Orange de discussions en vue de racheter les parts de la Caisse des dépôts et de Thales dans sa co-entreprise Cloudwatt. Pour le titre économique en ligne, ces négociations signent l'enterrement du projet gouvernemental de "cloud à la française", un cloud souverain made in France. "Ce projet, baptisé initialement Andromède, remonte à 2009 : François Fillon, alors Premier ministre, avait expliqué vouloir voir naître un grand partenariat public privé dans le "cloud computing, soutenu dans le cadre du Grand emprunt", détaille le site.

LeBonCoin modifie sa grille tarifaire

Le huitième site le plus consulté en France, Leboncoin.fr a cédé face à la pression des professionnels. Il a "décidé de baisser les tarifs de sa nouvelle grille tarifaire, instaurée en novembre dernier" et critiquée par les entreprises concernées, résume le Journal du Net. L'origine du problème ? "Les annonces, jusque-là gratuites pour les professionnels, leur étaient alors facturées 3,60 euros pour deux mois de présence sur le site, ce qui revenait ainsi pour 200 annonces à débourser 4 320 euros pour une année de visibilité", rappelle le site de LCI. Ce changement a entraîné la disparition de plus de 550 000 annonces sur le site.

Bataille d'amendements autour de la loi macron

A la Une du Figaro, la bataille d'amendements autour de la loi Macron pour la croissance et l'activité. Elle a démarré, alors que le texte commence son marathon parlementaire : il est examiné par une commission spéciale. "1 800 amendements ont déjà été déposés […] sur des sujets aussi variés que la modernisation des professions réglementées, la réforme du permis de conduire, celle des prud'hommes, la libéralisation du transport par autocar ou encore le travail dominical", souligne le quotidien.

 

Lélia de Matharel
 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle