Toyota se régionalise

Auparavant très centralisé, le constructeur automobile japonais a décidé d'évoluer vers une nouvelle organisation, plus régionale. Didier Leroy, président de la nouvelle entité Toyota Motor Europe a profité du congrès de l'Usine Nouvelle sur l'automobile pour évoquer cette révolution.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Toyota se régionalise

"Nous sommes dans une phase de rupture, nous devons être agiles, flexibles et ne pas travailler seuls". La conclusion de l'allocution de Didier Leroy, lors du congrès de l'Usine Nouvelle sur l'automobile est sans appel. Le président de Toyota Motor Europe s'exprimait ainsi hier, 28 septembre 2011, à Paris, devant une assemblée de 200 personnes de la filière automobile.

Si l'industrie automobile veut relever les défis qui l'attendent, elle doit savoir se renouveler et se montrer souple. Un principe que Toyota n'a pas attendu pour mettre en œuvre. Lors de son discours, Didier Leroy a mentionné le chamboulement qu'était en train de connaitre le constructeur au niveau mondial.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

En effet, le groupe nippon a décidé fin 2010 de mettre en œuvre une grande régionalisation. Mise ne œuvre depuis avril 2011 en Europe et au Japon et en marche pour le reste du monde.

Des décisions régionales

Le principe : des directions régionales - une par continent - auxquelles sont attribués des rôles précis dans le développement du groupe. "Nous avons des entités régionales qui deviennent des pôles de compétence. Chaque région va devenir leader mondial dans son domaine en particulier", explique Didier Leroy.

L'Europe, qui comprend la Russie, s'est par exemple vue attribuer le développement des véhicules des segments A, B et C. Le Japon, quant à lui garde la compétence technologique. Mais les décisions n'auront plus besoin d'être approuvées par Tokyo avant d'être mises en pratique. Elles seront directement prises et exécutées par le pôle régional.

"Nous nous sommes dit que si nous étions capables de répondre aux attentes des consommateurs européens sur ces segments, nous pourrions les étendre au reste du monde". Car ce qui a été décidé dans un pôle régional dans le cadre de sa compétence spécifique sera ensuite appliqué au monde entier.

Ainsi le groupe se dote d'un réseau de compétences ou chacun est spécialisé dans ce qu'il sait faire de mieux et peut en faire profiter l'entreprise dans son intégralité. Un système qui devrait profiter aux équipementiers européens puisqu'ils peuvent désormais livrer des pièces au Japon.

Avec ce nouveau dispositif, le constructeur se veut aussi "créateur de mobilité" et non plus uniquement fabricant de voiture.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    AVRIL
ARTICLES LES PLUS LUS