Toyota se dit pas concerné par la pénurie mondiale de puces

TOKYO (Reuters) - Toyota Motor Corp a dit mercredi ne pas s'attendre à ce qu'une pénurie mondiale de puces menace sa production dans l'immédiat car le groupe dispose d'un stock suffisant pour quatre mois.
Partager
Toyota se dit pas concerné par la pénurie mondiale de puces
Toyota Motor Corp a dit mercredi ne pas s'attendre à ce qu'une pénurie mondiale de puces menace sa production dans l'immédiat car le groupe dispose d'un stock suffisant pour quatre mois. /Photo d'archives/REUTERS/Edgar Su

Le premier constructeur automobile mondial par les ventes de véhicules a par ailleurs fait état de résultats trimestriels meilleurs que prévu et a nettement relevé sa prévision de bénéfice d'exploitation annuel.

A la Bourse de Tokyo, l'action Toyota a clôturé en hausse de 1,7% après avoir atteint son plus haut niveau depuis juillet 2015.

Contrairement à certains de ses concurrents, comme Nissan et Honda qui ont dû réduire leur production en raison de la pénurie de semi-conducteurs, Toyota a augmenté sa production pour l'exercice financier se terminant en mars.

"Sur le court terme, nous ne voyons pas de diminution du volume de production due à la pénurie de puces, mais nous voyons des risques de pénurie de puces", a déclaré son directeur financier, Kenta Kon, lors d'une conférence.

Kenta Kon a déclaré que Toyota avait entendu dire que la pénurie de puces dans le monde pourrait se poursuivre jusqu'à l'été, mais que le problème pourrait être résolu plus tôt.

Interrogé sur les raisons pour lesquelles le constructeur automobile voit un impact limité de la pénurie par rapport à ses concurrents, le directeur financier a expliqué que Toyota avait constamment fait part aux fournisseurs de ses plans de volume de production à court et à long terme.

L'industrie automobile est aux prises avec une pénurie de puces depuis la fin de l'année dernière, exacerbée dans certains cas par les sanctions de l'ancienne administration américaine contre les usines de puces chinoises.

Malgré cela, le fabricant du RAV4 SUV et de la Prius hybride a déclaré s'attendre à vendre 9,73 millions de véhicules cette année, soit une hausse de 3,3% par rapport aux prévisions précédentes de 9,42 millions, mais toujours en baisse par rapport aux 10,46 millions de l'année dernière.

"Le fait que Toyota ne soit pas actuellement largement touché par la pénurie de puces est un catalyseur encourageant", a déclaré Hideyuki Suzuki, directeur général de la recherche en investissement chez SBI Securities.

Pour son exercice fiscal qui sera clos en mars, Toyota s'attend désormais à un bénéfice d'exploitation record de 2.000 milliards de yens (15,78 milliards d'euros), bien au-dessus de sa projection antérieure de 1.300 milliards de yens et de la moyenne des prévisions de bénéfices de 1.542 milliards de yens, selon les données de Refinitiv.

Le constructeur s'attend également à ce que la monnaie japonaise se négocie à 105 yens par rapport au dollar américain, contre 106 yens attendus précédemment.

La société a fait état d'un bénéfice d'exploitation de 987,9 milliards de yens au cours du trimestre clos le 31 décembre, contre une moyenne de 565,51 milliards de yens prévus par les analystes interrogés par Refinitiv.

(Eimi Yamamitsu,HirokoHamada, Tim Kelly, version française Dagmarah Mackos, édité par Blandine Hénault)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

78 - St Germain en Laye

Entretien de linge de table dans les bâtiments communaux

DATE DE REPONSE 04/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS