Toyota rejoint la fondation Linux

Le constructeur japonais vient d'intégrer le club des promoteurs et utilisateurs actifs de la solution open-source alternative. Toyota entend ainsi apporter sa pierre aux évolutions du système et de s'en inspirer pour faire évoluer ses propres systèmes multimédia embarqués.
Partager
Toyota rejoint la fondation Linux

En affirmant son engagement pour Linux, Toyota est devenu hier l'un des premiers constructeurs automobiles à devenir membre à part entière de la fondation, en tant que partenaire "Gold". La démarche est loin d'être altruiste. Il s'agit pour le constructeur japonais de s'appuyer sur le système d'exploitation open source pour développer les tableaux de bord communicants et les systèmes d'infodivertissement embarqués de ses véhicules de demain.

Dans ce domaine - très convoité - de la télématique embarquée, Toyota semble placer ses pions tous azimuts. On aurait pu croire le constructeur automobile japonais acquis à la cause de QNX Systems, un système embarqué propriétaire racheté l'an dernier par Research In Motion (RIM) : lequel est déjà à la base de Toyota Entune... Mais Toyota a récemment aussi promis de faire entrer à l'avenir (moyennant des investissements conjoints) des systèmes de Microsoft et de Salesforce sur les tableaux de bord de ses véhicules.

La maturité technologique requise

Sans surprise, la fondation Linux est ravie de l'engagement de Toyota en sa faveur. Elle précise dans un communiqué que "le système d'exploitation Linux offre une plate-forme commune permettant de connecter tout un réseau mondial de terminaux, dont les voitures" - les automobiles étant en passe de devenir des "terminaux mobiles sur roues".

L'ouverture du code du système Linux offrirait aux constructeurs, selon cette même source, "toute la flexibilité dont ils ont besoin pour mettre rapidement sur le marché de nouvelles innovations."

Quant à Toyota, il affirme que ce système d'exploitation a désormais "la maturité technologique" requise pour offrir une nouvelle génération de systèmes d'infodivertissement et de communication. Et le même d'insister sur la "neutralité" de la fondation Linux, propre à faciliter les collaborations à venir.

Est-ce à dire que l'alliance Genivi, dont Toyota ne fait pas partie et dont l'objectif est pourtant de développer en open source une plate-forme embarquée d'infodivertissement pour les véhicules (en grande partie sur la base de composants Linux), ne bénéficie pas de cette "neutralité" ? "C'est à Toyota de se déterminer sur ce point", répond un porte-parole américain de Genivi, en soulignant que l'alliance fédère un large éventail international de constructeurs allant de Renault à PSA, en passant par General Motors et Nissan...

Selon Toyota, la préférence accordée à Linux s'explique par la nature de ses activités. "Genivi propose des solutions logicielles exclusivement centrées sur les véhicules, tandis que Linux a un intérêt plus transversal et donc plus proche de nos préoccupations...", nous indique une porte-parole de la filiale hexagonale. "Ce système d'exploitation est aussi utilisé pour les smartphones...".

0 Commentaire

Toyota rejoint la fondation Linux

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

NEWSLETTER Auto et Mobilités

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

94 - Champigny-sur-Marne

Acquisition de matériels de nettoyage

DATE DE REPONSE 16/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS