L'Usine Auto

Toyota réduit sa dépendance aux terres rares

Publié le

Toyota veut faire plus avec moins. Dernière intention : il veut utiliser moins de métaux « terres rares » dans la conception d’un moteur électrique.

Toyota réduit sa dépendance aux terres rares © REUTERS

En réduisant ses besoins en aimants permanents, le constructeur japonais entend baisser ses coûts et faire évoluer ses moteurs électriques. Toyota va en effet employer davantage d’électroaimants en lieu et place des aimants permanents gros consommateurs en néodyme et dysprosium.

Derrière cette volonté du constructeur japonais, se cache une volonté de dépendre moins de son voisin chinois, bien placé dans l’approvisionnement en terres rares. La Chine a bloqué en 20410 les exportations vers le japon après un différend diplomatique.
 
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte