Quotidien des Usines

Toyota pourrait "sauver" à Sevelnord

, , , ,

Publié le

Le constructeur automobile japonais devrait acheter des fourgons conçus sur le site appartenant à PSA Peugeot Citroën, selon des informations du site latribune.fr diffusées le 4 mai.

Toyota pourrait sauver à Sevelnord © D.R.

Le site s’appuie sur des sources industrielles officieuses. Il souligne que l’accord pourrait permettre de sauver au moins provisoirement le site qui est aujourd’hui menacé par le départ en 2017 du partenaire actuel de PSA, l’italien Fiat. Pour l’heure, aucun des constructeurs n’a commenté l’information.

Le cosntructeur japonais pourrait donc acheter des véhicules utilitaires produits par PSA Peugeot Citroën dans son usine près de Valenciennes. Ce n’est pas la première fois que de telles rumeurs circulent. Début avril,  un éventuel partenariat avec le groupe japonais avait été évoqué et démenti par le directeur Europe de Toyota. Mais le président de la République Nicolas Sarkozy avait assuré qu’un accord était en discussion.

Toyota pourrait être satisfait d’une telle opération car il doit aujourd'hui importer ses fourgons du Japon, ce qui n'est guère rentable, assure latribune.fr.

L'usine du nord de la France emploie 2 800 salariés. Elle fabrique les monospaces Peugeot 807, Citroën C8, ainsi que les véhicules utilitaires Peugeot Expert, Citroën Jumpy et Fiat Scudo. Près de 80% des modèles produits le sont pour PSA et seulement 20% pour le groupe italien.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte