Toyota passe un accord amiable dans l’affaire des accélérations involontaires

L'affaire des dizaines de plaintes contre Toyota pour accélération soudaine de ses véhicules s'est soldée par un accord amiable le 18 janvier, dont le montant n'a pas été révélé.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Toyota passe un accord amiable dans l’affaire des accélérations involontaires

L’affaire des accélérations involontaires des voitures Toyota avait défrayé les chroniques aux Etats-Unis en 2009. Ce vendredi 18 janvier 2013, un accord amiable a finalement été trouvé, soldant un procès d’ampleur nationale.

Des dizaines de clients du constructeur japonais Toyota avaient porté plainte dans tous les Etats-Unis pour "accélérations involontaires, pratiques commerciales et produits défectueux", comme l’indique le titre du procès enregistré au tribunal de Californie.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Environ 9 millions de véhicules avaient alors été rappelés dans le monde. Les ventes du constructeur ont d’ailleurs chuté et cette affaire a contribué à faire perdre à Toyota la place de numéro un mondial de l’auto en 2011 (récupérée l’année suivante).

La porte-parole du constructeur, Céleste Migliore a déclaré à l’AFP avoir "passé un accord à l'amiable sur ce cas", sans en préciser le montant. Cette plainte, retirée et close de manière permanente, "est le premier cas de référence dans un procès collectif devant un tribunal fédéral", a souligné la même source.

Elena Bizzotto

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS