Toyota ne diffusera pas de spots publicitaires pendant les JO

TOKYO (Reuters) - Sponsor officiel des Jeux olympiques de Tokyo, le constructeur automobile japonais Toyota a annoncé lundi qu'il ne diffuserait pas de spots publicitaires télévisés liés à l'évènement en raison de la défiance qu'il suscite auprès des Japonais.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Toyota ne diffusera pas de spots publicitaires pendant les JO
Sponsor officiel des Jeux olympiques de Tokyo, le constructeur automobile japonais Toyota a annoncé lundi qu'il ne diffuserait pas de spots publicitaires télévisés liés à l'évènement en raison de la défiance qu'il suscite auprès des Japonais. /Photo prise le 19 juillet 2021/REUTERS/Issei Kato

Le PDG de Toyota, Akio Toyoda, et les autres dirigeants de l'entreprise n'assisteront pas davantage à la cérémonie d'ouverture des Jeux, dont deux-tiers des Japonais estiment qu'ils ne pourront pas se dérouler dans des conditions sanitaires satisfaisantes.

"Il est exact que Toyota n'assistera pas à la cérémonie d'ouverture et que la décision a été prise en prenant en compte différents facteurs, dont l'absence de spectateurs", a déclaré une porte-parole du constructeur.

"Nous ne diffuserons pas de spots publicitaires liés aux Jeux au Japon", a-t-elle ajouté à quatre jours de la cérémonie d'ouverture.

Face à la persistance de la menace épidémique du COVID-19, le gouvernement japonais s'est résigné à annoncer que les JO, déjà reportés d'un an, se tiendraient à huis clos, sans pour autant rassurer ses compatriotes.

Alors que plusieurs cas positifs ont été enregistrés ces derniers jours parmi les athlètes qui arrivent à Tokyo, une majorité de Japonais (55%) se disent hostiles à la tenue des Jeux et 68% disent douter de la capacité des organisateurs à contrôler les contaminations, selon un sondage publié lundi par le journal Asahi.

Cette situation inédite place la soixantaine d'entreprises japonaises qui ont déboursé plus de trois milliards de dollars pour sponsoriser les Jeux face au dilemme d'associer ou non le nom de leurs marques à l'évènement sportif habituellement le plus populaire de la planète.

(Tim Kelly, version française Tangi Salaün, édité par Jean-Michel Bélot)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS