Toyota habille son concept Me.We avec du polypropylène

Le constructeur japonais a présenté jeudi 25 avril une étude de style réalisée par le designer français Jean-Marie Massaud. La Me. We fait la part belle à l’arpro, un matériau technique utilisé depuis 20 ans dans l’automobile, mais jusqu’alors toujours caché.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Toyota habille son concept Me.We avec du polypropylène

Quand Toyota a contacté Jean-Marie Massaud fin 2011 pour lui confier la réalisation d’un concept car, le designer venait de découvrir l’arpro. Séduit par les atouts de ce matériau, plutôt méconnu mais pourtant largement utilisé dans l’automobile, il a décidé que la Me.We en serait entièrement recouverte. Fabriqué par le japonais JSP, l’arpro ressemble à du polystyrène, mais la ressemblance s’arrête là. Il s’agit d’un polypropylène expansé, très robuste et capable d’absorber d’importantes déformations. Il est utilisé dans les pare-chocs, les armatures de sièges ou encore les coffres de nombreux véhicules actuels.

14 kg pour l’ensemble de la carrosserie

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Comme il s’agit d’un matériau expansé, l’arpro est très léger. La carrosserie de la Me.We ne pèse que 14 kilogrammes ! Et Toyota d’annoncer qu’une voiture basée sur ce concept pèserait 160 kilogrammes de moins qu’un modèle de gamme équivalente avec des panneaux de carrosserie classique.

Surtout, l’utilisation de ce matériau pour habiller l’extérieur d’un véhicule ouvre de nouveaux horizons en matière de personnalisation. "Non seulement l’arpro peut se décliner en n’importe quelle couleur, mais en plus il sera possible de changer l’empreinte des moules d’injection pour créer toutes sortes de formes et de motifs originaux", lance Adeline d’Avout, la responsable marketing de JSP.

Pour le concept Me.We, Toyota a mis au point une structure tubulaire sur laquelle viennent se clipper les panneaux de carrosserie. L’utilisateur pourrait donc changer à l’envi la forme et la couleur de sa carrosserie. Sur son showroom des Champs Elysées, le constructeur japonais présente d’ailleurs une série de variations sur le thème de la personnalisation. Des points, des bulles, des vaguelettes, et même des monogrammes façon sac à main de luxe, tout est permis avec une carrosserie en polypropylène expansé.

Frédéric Parisot

1 Commentaire

Toyota habille son concept Me.We avec du polypropylène

erwan
26/04/2013 19h:02

Bravo ME.WE ! Enfin des gains de poids low cost. Loin du Carbone aero. Un designer francais qui signe ca après tous les projets initiaux de Carmat, Arbracam, Pixband, etc.le style interieur a un cote 2cv sympa. Bravo. Bien sur, la techno n'a jamais ete testee par les super experts en plasturgie d'Oyonnax, Langres, Douai ou Alencon ! A suivre

Réagir à ce commentaire
1 Commentaire

Partager

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS