Toyota fait mieux que prévu au 3e trimestre

par Chang-Ran Kim

Partager

TOKYO (Reuters) - Toyota a fait état mardi d'une hausse, plus marquée que prévu, de 51% de son bénéfice opérationnel trimestriel, grâce à des réductions de coûts et des aides publiques japonaises et en dépit de la vigueur du yen et de l'impact sur sa production des inondations en Thaïlande.

Le premier constructeur automobile japonais a également relevé ses prévisions annuelles, les rapprochant ainsi du consensus des analystes.

Sur la période octobre-décembre, troisième trimestre de l'exercice fiscal 2011-2012, le résultat opérationnel est ressorti à 149,7 milliards de yens (1,49 milliard d'euros) alors que les neuf analystes interrogés par Reuters avaient anticipé en moyenne 93,9 milliards.

Le bénéfice net, qui inclut les résultats des coentreprises chinoises, a reculé de 14% à 80,9 milliards de yens.

Pour l'ensemble de l'exercice, Toyota table désormais sur un bénéfice opérationnel de 270 milliards de yens, contre 200 milliards précédemment, et sur un bénéfice net de 200 milliards (contre 180 milliards).

Les analystes financiers prévoient un résultat opérationnel 2011-2012 de 330,8 milliards de yens, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Les inondations en Thaïlande, qui ont fait plus de 500 morts, ont commencé l'été dernier au moment où Toyota se remettait à peine des conséquences du séisme et du tsunami qui ont touché le nord-est du Japon le 11 mars.

L'année dernière, les perturbations provoquées par ces inondations dans le système de production du groupe se sont traduites par un manque à gagner de 260.000 véhicules à travers le monde.

Les ventes totales de 2011 du groupe ont reculé de 6%, ce qui a permis à General Motors et à Volkswagen de passer devant Toyota dans le classement mondial.

Toyota a précisé que toutes ses usines avaient retrouvé un rythme normal sauf celles en Thaïlande.

IMPACT DE LA VIGUEUR DU YEN

Grâce à la remise en place d'une prime à la casse par Tokyo et du prolongement d'incitations fiscales à l'achat d'une voiture "propres", les commandes de la nouvelle hybride Aqua de Toyota a reçu au cours de son premier mois de commercialisation des commandes représentant 10 fois son objectif de ventes.

Pour l'année 2012, Toyota a dit prévoir un bond de 21% de ses ventes mondiales, à un niveau record de 9,58 millions d'unités.

"Il est prématuré d'évoquer une tendance des ventes en ne prenant en compte que nos performances de l'année dernière, marquée par toutes ces catastrophes naturelles", avait souligné la semaine dernière Akio Toyoda, le patron du constructeur, devant des journalistes .

"Je veux que Toyota soit jugé sur ses performances de cette année, sous réserve qu'elle soit paisible."

Avec un dollar qui se traite autour de 76-77 yens, le talon d'Achille de Toyota reste sa forte présence au Japon, où il a produit 2,76 millions de voitures. Sur ce total, le groupe en a exporté 57%, essentiellement à perte.

Le constructeur s'efforce de rendre ses usines japonaises plus efficaces afin de tenir son engagement de fabriquer au trois millions de véhicules par an au Japon.

Le plan visant à faire revenir ses activités japonaises à l'équilibre suppose un taux de change dollar-yen de 85 yens pour un dollar.

Fin janvier, Honda a annoncé une chute de 65% de son résultat d'exploitation trimestriel tout en prévoyant une baisse de même ampleur pour l'ensemble de l'exercice 2011-2012, le constructeur ayant été plus affecté que ses concurrents par les catastrophes naturelles au Japon et en Thaïlande. (voir

)

Nissan publiera ses résultats trimestriels mercredi.

Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Danielle Rouquié

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS