L'Usine Auto

Toyota et Nissan rappellent 6,5 millions de véhicules équipés d'airbags défectueux de Takata

, , , ,

Publié le , mis à jour le 13/05/2015 À 10H31

Avec ce nouveau rappel, le bilan des véhicules potentiellement concernés par les airbags défectueux fournis par l'équipementier japonais Takata dépasse désormais les 30 millions d'unités.

Toyota et Nissan rappellent 6,5 millions de véhicules équipés d'airbags défectueux de Takata
Toyota Motor et Nissan Motor ont annoncé mercredi ramener à l'atelier quelque 6,5 millions de véhicules en raison d'airbags potentiellement défectueux fabriqués par Takata dans le cadre du dernier rappel en date impliquant des produits de l'équipementier automobile japonais. /Photo prise le 1er décembre 2014/REUTERS/Toru Hanai

Toyota Motor et Nissan Motor ont annoncé mercredi ramener à l'atelier quelque 6,5 millions de véhicules en raison d'airbags potentiellement défectueux fabriqués par Takata dans le cadre du dernier rappel en date impliquant des produits de l'équipementier automobile japonais. Les deux constructeurs automobiles nippons ajoutent avoir décidé de ce rappel à des fins d'enquête, ajoutant qu'aucun accident ou blessure n'avait été signalé en liaison avec les voitures concernées.

Déjà plus de 30 millions de véhicules rappelés

Quelque 25 millions de véhicules ont déjà été rappelés à travers le monde depuis 2008 en raison des airbags Takata. Avec ce nouvel épisode, le total des rappels dépasse donc désormais les 30 millions d'unités.  Ces airbags sont susceptibles d'exploser avec une force excessive et de projeter des pièces métalliques dans l'habitacle. Un lien a été établi entre ce défaut et la mort de six personnes toutes tuées à bord de véhicules Honda.

Ce dernier constructeur, qui a déjà rappelé 5,5 millions de véhicules en raison du problème d'airbags, a d'ailleurs dit ce mercredi 13 mai qu'il allait procéder à une nouvelle série de rappels, sans en dire davantage. Toyota précise de son côté qu'il rappelle un peu moins de cinq millions de modèles Corolla, Vitz et autres dans le monde entier et Nissan déclare rappeler 1,56 million d'automobiles dans le monde entier.

Priée de commenter ce rappel, une porte-parole de Takata a déclaré que l'enquête censée déterminer les causes du défaut se poursuivait et que l'entreprise continuait de coopérer pleinement avec les constructeurs. Il y a près de trois mois, les autorités américaines ont imposé une amende journalière au groupe en raison du manque de coopération de l'équipementier dans l'enquête sur ses airbags défectueux. Takata est par ailleurs confronté à plusieurs actions en justice collectives (class action) aux Etats-Unis et au Canada.

Avec Reuters (Chang-Ran Kim et Maki Shiraki, Wilfrid Exbrayat et Benoît Van Overstraeten pour le service français)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte