Toyota et Nissan continuent de réduire leur production en Chine

Les deux constructeurs justifient leur décision par les tensions diplomatiques entre la Chine et le Japon.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Toyota et Nissan continuent de réduire leur production en Chine

"Nos filiales en Chine ajustent leur production au regard de la demande, a expliqué un porte-parole de Toyota à l'AFP. Il y a un effet de la situation actuelle entre le Japon et la Chine sur nos ventes"

Déjà la semaine dernière les deux constructeurs avaient expliqué avoir ralenti le rythme de production en Chine. Mais cette fois ci, Nissan a décidé de suspendre la production entre le 27 septembre et le 7 octobre. La semaine du 1er au 7 est chômée en Chine dans le cadre de l’anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine (communiste) le 1er octobre 1949. Mais l’arrêt supplémentaire sur les derniers jours de septembre n’était lui pas prévu.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"La production reprendra le 8 octobre. Nous resterons flexible sur les conditions de production au regard de la situation du marché à ce moment-là", a poursuivi le porte-parole de Nissan.

Au total, Toyota possède trois usines d’assemblage en Chine, lui permettant de produire jusqu’à 800 000 unités par an. Nissan dispose de trois usines d'assemblage en Chine en partenariat avec un industriel local. Le groupe y a produit 1,198 million véhicules en 2011.

Honda pour sa part a assuré que la production sur ses cinq sites d’assemblage n’était pas affectée par la baisse de la demande. . Un responsable du groupe, qui n'a pas souhaité être identifié, a toutefois précisé que les tensions sino-japonaises avaient un effet négatif sur les ventes en Chine.

La tension entre le Japon et la Chine est brusquement montée depuis le début du mois, après la nationalisation nippone de trois îles de l'archipel des Senkaku en mer de Chine orientale, revendiqué sous le nom de Diaoyu par Pékin.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS