Toyota envisage un nouveau rappel de véhicules

par Nobuhiro Kubo et Bernie Woodall

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Toyota envisage un nouveau rappel de véhicules

TOKYO/DETROIT (Reuters) - Toyota Motor pourrait rappeler jusqu'à 270.000 véhicules dans le monde pour résoudre un problème technique affectant leur moteur, ce qui pourrait coûter au constructeur jusqu'à 20 milliards de yens (181 millions d'euros) selon le journal Asahi.

Toyota, qui continue d'accroître les contrôles de sécurité sur ses véhicules après une série de rappels, a annoncé qu'il officialisera lundi au Japon une demande de rappel qui concernera 90.000 berlines.

Un responsable du ministre des Transports japonais a dit avoir été informé du fait que le premier constructeur automobile mondial envisageait également de rappeler des véhicules en Amérique du Nord et en Europe.

Les dirigeants de Toyota en Amérique du Nord ont précisé qu'un contrôle des moteurs serait effectué la semaine prochaine, sans préciser si des véhicules seraient rappelés.

Toyota a par ailleurs refusé de confirmer les estimations de coût d'une telle opération, qui pourrait s'élever à 74.000 yens par véhicule.

Depuis septembre dernier, Toyota a déjà dû rappeler plus de 10 millions de véhicules dans le monde, la plupart pour des problèmes d'accélérateur. Environ 7,3 millions de véhicules ont ainsi été appelés aux Etats-Unis, le plus grand marché du constructeur.

Le titre Toyota a pourtant bien résisté ce vendredi, clôturant sur une hausse de 0,33% à 3.020 yens, évolution conforme à celle de l'indice Topix.

"Le titre a déjà tombé un tel niveau que de nouvelles baisses semblent difficiles", explique Fumiyuki Nakanishi, manager chez SMBC Friend Securities.

"Les investisseurs pensaient que Toyota avait mis en place un contrôle de qualité minutieux, alors le marché s'interroge. Les constructeurs rappellent en fait souvent des véhicules, mais cela ne se sait pas forcément."

Les derniers potentiels défauts de sécurité concernent sept modèles Lexus et la berline Toyota Crown, dont les moteurs sont susceptibles de caler en raison d'une mauvaise suspension des soupapes.

Environ la moitié des véhicules concernés, des modèles GS 350, GS 450h, GS 460, IS 350, LS 460, LS 600h et LS 600hl, ont été vendus aux Etats-Unis.

Aucun accident ou blessé n'a été rapporté, a précisé Toyota.

S'il est effectif, ce rappel serait le deuxième concernant la marque de luxe Lexus depuis vendredi dernier, lorsque le groupe avaient annoncé suspendre ses ventes et rappeler 17.000 Lexus HS 250h en Amérique du Nord, en raison d'éventuelles fuites d'essence découvertes au cours d'un test effectué par le gouvernement américain.

Là encore, le constructeur a déclaré qu'aucun accident ni blessé n'a pour le moment été signalé.

Aiko Hayashi, Yumiko Nishitani, Chang-Ran Kim à Tokyo,, Catherine Monin pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS