Toyota dépensera plus de 13,5 milliards de dollars pour le développement de batteries d'ici 2030

Le constructeur automobile japonais Toyota Motor Corp a annoncé mardi 7 septembre qu'il prévoyait de dépenser plus de 13,5 milliards de dollars (11,37 milliards d’euros) d'ici 2030 pour le développement de batteries et de leur système d'alimentation, destinés à ses véhicules électriques.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Toyota dépensera plus de 13,5 milliards de dollars pour le développement de batteries d'ici 2030
Le constructeur automobile japonais Toyota Motor Corp a annoncé mardi qu'il prévoyait de dépenser plus de 13,5 milliards de dollars (11,37 millions d’euros) d'ici 2030 pour le développement de batteries et de leur système d'alimentation, destinés à ses véhicules électriques. /Photo d'archives/REUTERS/Edgar Su

Toyota met le paquet sur les batteries. Le premier constructeur automobile mondial va dépenser plus de 11 milliards d'euros d'ici 2030 pour le développement de batteries pour véhicules électriques. Il va continuer d'explorer plusieurs voies technologiques : batteries "classiques" et batteries à l'état solide. Ces dernières représentent une possible révolution pour les constructeurs automobiles, car elles sont plus denses en énergie, se chargent plus rapidement et sont moins susceptibles de prendre feu. Si leur développement s’avère un succès, elles pourraient remplacer les batteries lithium-ion liquides. La société a toutefois précisé que la courte durée de vie de ces cellules demeurait un problème.

"Nos recherches pour de meilleurs matériaux à utiliser se poursuivent", a expliqué Masahiko Maeda, directeur de la technologie de Toyota, lors d’une conférence de presse. Le constructeur avait fait rouler un prototype équipé de batteries solides en juin 2020.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Les efforts visant à produire en masse des batteries à l'état solide ont échoué à cause de leurs coûts de fabrication élevés et leurs tendances à se fissurer après leur utilisation. Toyota prévoit également d'utiliser des batteries à l'état solide dans les véhicules électriques hybrides tels que la Prius, a précisé le groupe.

Avec Reuters (Tim Kelly, rédigé par Sayantani Ghosh, version française Laura Marchioro, édité par Sophie Louet)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS