Toute l'Europe dans les affres de la récession

Partager

C'est un vendredi noir pour la zone euro. D'un bout à l'autre de l'Union, les économies égrènent leurs chiffres passés en territoire négatif au premier trimestre : l'Allemagne, victime de la chute de ses exportations, affiche un produit intérieur brut de -3,8% ; l'Italie, enlisée dans la crise et les déficits, voit son PIB reculer de 2,4% ; les Pays-Bas et l'Autriche annoncent aujourd'hui une baisse de 2,8% ; le Portugal de 1,5% ; la Grèce et la France de 1,2%. Hier, l'Espagne a fait état d'un recul de 1,8% de son économie. Le 24 avril, la Grande-Bretagne a annoncé un repli de son PIB de 1,9% au 1er trimestre, le pire en 30 ans et le troisième consécutif. La Belgique a elle déjà annoncé un recul du PIB de 1,6%.

Plus forte baisse depuis 1945. Au total, les seize pays de la zone euro ainsi que les Vingt-Sept, encaissent une baisse sans précédent de 2,4% de leur PIB selon une première estimation d'Eurostat. Comparé au premier trimestre 2008, le PIB des Seize plonge de 4,6% et de 4,4% pour les Vingt-Sept. Selon les calculs de la BNP-Paribas, l'acquis de croissance est déjà de -3,9% à la fin mars.

Cette récession, la plus grave depuis l'après-guerre selon les économistes, touche également l'Europe centrale. Le PIB de la Hongrie, qui vient de demander l'appui du FMI, a baissé de 2,3% au 1er trimestre par rapport au trimestre précédent. En Bulgarie la baisse est de 3,5% sur un an et en Roumanie de 2,6%, sa première contraction en neuf ans. En Slovaquie le PIB a baissé de 5,4% sur un an et en République tchèque de 3,4%, toujours sur un an.

La morosité dépasse bien sûr les frontières européennes. Le Fonds monétaire international prévoit une contraction de l'économie mondiale de 1,9% pour l'ensemble de l'année 2009. Aux Etats-Unis ou le PIB s'est contracté de 6,1% au premier trimestre en rythme annualisé, des économistes interrogés par le Wall Street Journal, prévoient que le rétablissement de l'économie américaine prendrait trois ou quatre ans.

C. R.

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS