L'Usine Santé

Tout un organisme testé sur une puce

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Tout un organisme testé sur une puce
Le nombre de mini-organes et les connexions peuvent être modifiés.
Une série de mini-organes, reliés par des vaisseaux sanguins, le tout sur une puce de quelques centimètres carrés. Avec cet organisme humain en réduction, des laboratoires du Fraunhofer Institut proposent une alternative aux essais sur l’animal pour tester les cosmétiques ou les médicaments. Des cellules d’organes sont placées dans des microcavités, tandis qu’un liquide circule en permanence entre elles. Une micropompe garantit un débit de 0,5 microlitre par seconde, représentatif de la circulation sanguine. Le dispositif permet, par exemple, de tester l’effet d’une molécule sur un organe, les produits métaboliques qui en résultent, et l’effet de ces derniers sur les cellules d’autres organes. Le nombre de mini-organes et les connexions par microcanaux peuvent être modifiés selon les besoins. Les résultats obtenus,[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte