Tourisme de l'espace : et si Jeff Bezos grillait la politesse à Richard Branson ?

Les milliardaires de la tech et des médias se livrent une bataille sur un nouveau terrain : celui du tourisme de l'espace. Jusqu'ici plutôt discret, Jeff Bezos, patron d'Amazon, pourrait prendre de vitesse ses concurrents avec sa société Blue Origin, qui prévoit le premier vol de sa fusée "New Shepard" cette année.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Tourisme de l'espace : et si Jeff Bezos grillait la politesse à Richard Branson ?

Alors que le programme Virgin Galactic est en suspens, suite au crash mortel d'octobre 2014, l'un de ses challengers, Blue Origin, vient de franchir une étape cruciale de son développement. La société fondée par Jeff Bezos, patron d'Amazon, annonce que son moteur de fusée à hydrogène BE-3 vient d'être déclaré bon pour le service, après 450 tests. Ce moteur propulsera le système suborbital New Shepard, dont le premier vol pourrait avoir lieu dès cette année.

premier vol cette année

Comme Space X, Blue Origin cherche à mettre au point un engin réutilisable et capable d'atterrir verticalement. La fusée New Shepard serait capable d'emmener trois passagers à 100 kilomètres au dessus de la Terre. Les lancements s'effectueront depuis la base de la société, à Van Horn, dans le Texas.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Les tests doivent débuter "bientôt", a déclaré le président de Blue Origin Ron Emerson lors d'une conférence téléphonique. La dizaine de premiers vols devrait s'effectuer sans pilote.

Virgin Galactic doit relancer les tests de son SpaceShipTwo dans les prochains mois. XCOR Aerospace, Boeing et SpaceX travaillent aussi à des systèmes de vols suborbitaux. Blue Origin, comme ses concurrents, espère réutiliser des éléments de sa fusée suborbitale sur d'autres engins. La société travaille d'ailleurs une quatrième version de son moteur, le BE-4, avec l'United Launch Alliance (qui compte dans ses rangs Lockheed Martin et Boeing) pour mettre au point un système de propulsion orbitale.

En vidéo : le premier test du moteur BE-3

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS